twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Présidentielle au Sénégal : la Sonatel exclut toute restriction du trafic Internet

vendredi 22 février 2019

Alors qu’une rumeur fait état de la publication d’un rapport rédigé par d’anciens présidents de la République africains dont le Nigérian Olusegun Obsanjo et le Ghanéen John Dramani Mahama pour prévenir contre d’éventuels coupures d’Internet au Sénégal le 24 février, jour de la présidentielle, la Sonatel est sortie de son silence pour apporter des assurances aux citoyens – électeurs.

L’opérateur historique qui commercialise la marque Orange annonce « n’avoir reçu aucune consigne particulière et s’attache en cette période électorale comme lors de tout événement significatif, à renforcer ses réseaux partout où cela le nécessite ». La Sonatel, interpelé par la radio dakaroise iRADIO, se dit « engagée à l’excellence de tous ses services pour tous ses clients ».

Mieux, dans la réponse faite par le directeur de la communication institutionnelle et des relations extérieures, l’on apprend que le groupe est prêt, comme à chaque occasion, à faire bien fonctionner ses réseaux, y compris dans des périodes où la demande augmente et peut conduire à une saturation des réseaux de données ».

Le document intitulé « West Africa Elections » qui évoque des risques liés à une éventuelle coupure d’Internet au Sénégal s’est inspiré visiblement de la situation au Nigéria où la présidentielle a été reportée d’une semaine pour se tenir samedi prochain. Olusegun Obsanjo et ses pairs mentionnent que les services de sécurité notamment s’étaient opposés à un projet de bloquer le trafic Internet le jour-même des élections générales dont la présidentielles.

Régulièrement depuis le 31 août 2018, l’Association des usagers des TIC (ASUTIC) et d’autres organisations alertaient sur une possible coupure d’Internet au Sénégal ce 24 février, date à laquelle les Sénégalais sont appelés aux urnes pour désigner leur président de la République. Pour cette élection, Macky Sall, le sortant, fera face à quatre candidats de l’opposition.

Elimane

(Source : CIO Mag, 22 février 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)