twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Premier salon de la sécurité dans l’utilisation des TIC (4-6 juillet)

mardi 14 mai 2013

Le premier salon de la sécurité dans l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) est prévu du 4 au 6 juillet prochain à Dakar, en vue de ‘’capter l’attention de tous (…) sur les enjeux et les mesures à prendre pour réduire les risques liés à la sécurité informatique’’, a appris l’APS auprès d’un professionnel du secteur.

‘’L’État devrait intégrer ce volet sécuritaire dans la Direction de la protection civile et se saisir de cette opportunité pour faire de ce salon annuel l’épine dorsale de la veille sécuritaire en matière de TIC au Sénégal’’, a déclaré l’ingénieur informaticien Abraham Badji, dans un document transmis à l’APS.

Il a indiqué des pistes de solutions, en sensibilisant les employés sur les outils mis à leur disposition et les meilleures pratiques en matière de sécurité. ‘’Il est prouvé que le premier facteur de risque provient toujours des utilisateurs internes à l’entreprise’’, a-t-il relevé, parlant des entreprises soucieuses de préserver leur patrimoine informationnel.

D’autres solutions consistent à mettre en place de systèmes d’exploitation pour utilisateur à jour et originaux et à promouvoir des systèmes d’exploitation de serveurs également à jour et originaux, selon M. Badji.

Il a préconisé des infrastructures robustes, certifiées et mises à jour, ainsi que des systèmes protections logiciels et/ou physiques. S’y ajoute la formation et la veille technologiques des acteurs du système d’information (directeurs, ingénieurs, techniciens).

L’ingénieur informaticien a en outre attiré l’attention sur le choix de la technologie à utiliser pour la protection des données à travers des outils modernes de cryptologie, d’authentification et de gestion des certificats en veillant à ce que tous ces processus soient transparents pour l’utilisateur final.

A propos des logiciels, il a rappelé que ‘’le libre ou non libre en entreprise (…) débouche sur l’utilisation frauduleuse de manière consciente ou inconsciente de logiciels sous licence’’, tout en soulignant le rôle des fournisseurs dans cette chaîne.

(Source : APS, 14 mai 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)