twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pravind Jugnauth : "Un survey pour la sécurité d’État par des Indiens"

jeudi 7 juillet 2022

"J’ai bien eu une conversation avec l’ancien Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom durant le mois d’avril. Je lui ai demandé de donner accès à une équipe technique pour faire un survey dans la landing station à Baie Jacotet.

À aucun moment durant ma conversation, je n’ai fait mention de sniffing equipment ou d’équipement d’interception." Telle est la déclaration faite hier soir par le Premier ministre (PM), à Balaclava, en réaction aux allégations de Sherry Singh et en réponse à la question supplémentaire que comptait poser le leader de l’opposition au Parlement, mardi. C’était dans le cadre du 50e anniversaire des relations bilatérales entre Maurice et la Chine, organisé par la Chinese Speaking Union.

Pravind Jugnauth a ajouté qu’il n’a jamais été question d’installer des équipements pour faire de l’espionnage du trafic Internet. "Par la suite, ni avant, je n’ai eu de conversation avec lui pour installer des équipements pour faire du sniffing ou de l’interception." Le PM a également affirmé que ce n’était pas une compagnie étrangère mais des techniciens indiens, qu’il avait réclamés à son homologue Narendra Modi. "Il n’y a pas de compagnie étrangère. Mais des questions de sécurité étaient évoquées et on devait faire ce survey.

À Maurice nous n’avons pas les techniciens qu’il faut et même si on avait on préférait retenir des techniciens étrangers. J’ai parlé avec Shri Narendra Modi et lui ai dit de nous faire avoir une équipe pour faire ce survey. Elle est venue mais l’ex-CEO de Mauritius Telecom ne donnait pas l’autorisation pour qu’ils le fassent. C’est à cause de cela que je lui ai parlé (NdlR, à Sherry Singh) et lui ai demandé de donner l’autorisation à l’équipe de l’Inde." Par la suite, il l’a accordée. Pravind Jugnauth n’a pas voulu en dire plus sur cette étude ni de quelle sécurité elle relevait, sauf qu’il s’agissait de sécurité d’État.

Le PM a, de plus, affirmé que ce n’est pas la raison pour laquelle Sherry Singh a démissionné. Pour lui, l’ancien CEO de Mauritius Telecom raconte des mensonges. "Oui, il y a eu une conversation téléphonique. Mais il ne peut pas prendre une partie de vérité et ajouter une partie de mensonge." Il a ressorti son commentaire fétiche : "Nou atann. Nou ava gété." Sur un plan plus personnel, il s’est dit très blessé. "Je lui faisais confiance, je l’ai placé à MT pour faire un travail et aujourd’hui il fait de fausses allégations. Je suis très blessé."

(Source : L’Express, 7 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik