twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pourquoi très peu de gens ont eu à visiter le plus grand Datacenter de la SONATEL ?

mercredi 19 août 2020

Qui laisserait un joyaux technologique pareil que celui que je m’en vais vous décrire dans les détails, à la merci de visiteurs indélicats, de la poussière, du vent, de la pluie, des hackers ou de quelconque autre nuisible de quelque ordre que ce soit ? Certainement pas l’entreprise la plus rentable du Sénégal qui a consenti à injecter dix (10) milliards de francs CFA dans l’une des infrastructures technologiques les plus avancées d’Afrique francophone !

Après avoir eu le privilège de visiter ce site ultra-sécurisé (l’entreprise n’aime pas communiquer sur la situation géographique du datacenter, et à juste titre), je vous propose un tour d’horizon de ce qu’il faut retenir.

Mais avant d’aller plus loin, c’est quoi un Datacenter ?

Un datacenter, c’est littéralement un centre de données. En d’autres termes, c’est une infrastructure informatique destinée à stocker et à traiter un grand volume de données. Cette infrastructure abrite différents types d’équipements allant du ou des système(s) de distribution d’énergie, aux commutateurs électriques, en passant par les réserves d’énergie, les générateurs dédiés au backup, jusqu’au système de ventilation et de refroidissement. Il ne faudrait pas oublier l’élément primordial à l’accessibilité quasi discontinue et instantanée à ces données : une connexion internet très haut débit.

Voici d’autres éléments physiques caractérisant un datacenter, et que j’ai trouvé sur place : filtrage de l’air, gestion d’accès, flux d’air froid optimisé, détection et extinction incendie pré-configurée, énergie électrique ondulée et distribuée, câblage hautement normé et signalétique standardisée.

De quel type de Datacenter parlons nous ici ?

Le datacenter de la SONATEL est, si on peut le dire ainsi, de troisième génération. Il s’agit, selon OBS (comprenez Orange Business Services), du premier Datacenter Tier III+ d’Afrique de l’Ouest, garantissant une disponibilité d’au moins 99,982%.

Qui a besoin des services d’un Datacenter ?

À l’ère de la digitalisation, il existe un grand nombre d’entreprises qui ont besoin des services d’un centre de (stockage et de traitement de) données. En réalité, dès l’instant où vous manipulez un grand volume de données (site web ou application mobile recevant un important trafic, entreprise de transport et de logistique voulant déployer une solution digitale de gestion de sa relation-client (GRC), compagnies nationales ou privées de distribution d’électricité, d’eau, de gaz, de carburant, pharmacie nationales ou privées d’envergure, banques, etc.) vous avez nécessairement besoin des services d’un datacenter.

Cependant, il faut savoir qu’en fonction de la taille de votre besoin en infrastructure, en bande passante, et en puissance de calcul, vous pouvez choisir, soit d’héberger vos données uniquement au sein du datacenter, soit de louer des espaces dédiés, des pods entiers ou mutualisés, au sein de l’infrastructure.

Le datacenter Tiers III+ de la SONATEL en chiffres :

Si vous arrivez jusque là, c’est que vous êtes réellement intéressé(e) par le sujet, et que je ne vous ai pas bourré avec des détails inutiles de ma visite physique que j’ai tenté de retranscrire le plus fidèlement possible. Dans une démarche tout à fait transparente et en alignement avec ma manière de travailler, je tiens à préciser que j’ai moi même rédigé cet article suite à l’invitation du groupe SONATEL, désireux de présenter ce joyaux technologique au passionné du digital que je suis, afin que je puisse en toute objectivité relater ce que j’y ai vu.

Merci aux équipes qui ont travaillé à rendre cette visite possible. Visite qui, je l’espère, permettra d’offrir un autre angle d’appréciation des services proposés.

(Source : Demba Guèye, 19 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)