twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pourquoi et comment automatiser la protection des données dans le cloud ?

vendredi 28 janvier 2022

À l’occasion de la journée de la protection des données qui a lieu tous les 28 janvier, Thibault Aimé, directeur business transformation chez Cloudera, partage son éclairage sur l’évolution de la protection des données et comment l’automatiser.

Cette nouvelle année ne fait que débuter, et nous attendons tous les opportunités à venir avec confiance. Cependant, si nous nous penchons sur le thème de la sécurité, il est déjà clair que 2022 n’apportera aucun soulagement en termes de cybermenaces. La prochaine Journée de la protection des données est délibérément fixée au début de l’année pour sensibiliser le public au thème de la protection des données.

Contrairement aux années précédentes, cette prise de conscience s’est accrue dans la plupart des entreprises. De plus, les obligations légales et les réglementations – dans ce pays surtout la RGPD – imposent des exigences toujours plus élevées en matière de protection des données sensibles. Parallèlement, l’évolution des technologies de l’information et du monde du travail a sensibilisé les entreprises à ce problème. La pandémie a amené les employés à travailler à domicile pendant une période imprévisible – une telle mesure est devenue concevable pour les entreprises. Cette évolution a fait que les réseaux des entreprises se sont enrichis de nombreux terminaux et sont devenus en même temps plus vulnérables aux menaces extérieures.

Pendant la pandémie, les entreprises ont dans le même temps évolué, introduit des innovations et des modèles économiques basés sur les données. Confrontées à des volumes de données importants, elles s’appuient de plus en plus sur des stratégies de cloud hybride. Par exemple, IDG rapporte que 67% des charges de travail des entreprises fonctionnent sur des applications de cloud privé et public. Selon 451 Research, environ 57% des entreprises ont pour objectif d’intégrer leurs ressources locales dans le cloud. Et 80% des entreprises mènent déjà une stratégie de cloud hybride.

Compte tenu de ces évolutions, une gestion et une sécurité cohérentes des données, ainsi qu’un contrôle strict du lieu de stockage des données, sont plus importants que jamais en 2022. Par sécurité des données, on entend la protection des données personnelles – et ce, autant que possible, conformément aux règles applicables. Les entreprises qui veulent établir des règles réellement efficaces en la matière doivent être en mesure d’identifier les données sensibles et de les rassembler à partir des infrastructures hétérogènes de l’entreprise. Dans cette tâche, elles se trouvent dans une course constante avec les cybercriminels qui peuvent facilement créer des profils personnels détaillés à partir de données utilisateur dispersées – comme le numéro de la maison ou la taille des chaussures – et les utiliser à leurs propres fins.

La meilleure façon pour les entreprises de contrer ce phénomène est d’utiliser des systèmes automatisés intégrés dans un Enterprise Data Cloud. La protection automatisée des données dans ce cloud permet d’utiliser les outils d’analyse là où ils sont nécessaires et de ne définir qu’une seule fois les règles d’infrastructure et d’analyse ainsi que d’accès aux données. Le temps nécessaire à la classification des données peut être considérablement réduit et des règles d’accès aux données efficaces peuvent être mises en œuvre. Cela garantit une bonne gouvernance des données et la meilleure protection possible tout au long du cycle de vie des données. Ainsi, une protection sûre des données est assurée, même face à l’augmentation des volumes de données – vraisemblablement aussi au-delà de 2022.

(Source : CIO Mag, 28 janvier 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik