twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pourquoi Macky ressuscite Global Voice ? Un contrat qui cache des zones d’ombre

mardi 14 avril 2015

L’acte trompeur et malsain que vient de commettre le Président Macky Sall est digne d’un film de gangster. Le premier acte du Chef de l’état au lendemain de son installation à la tête du pays fut la signature du décret mettant fin au pillage sur les appels entrants par la société Global Voice. Dès son arrivée au pouvoir, le chef de l’état Macky avait pris des mesures fermes dont la suppression du contrat avec Global Voice qui concernait la surtaxe des appels entrants au Sénégal.

Aujourd’hui pourquoi veut-il faire revenir Global Voice tout en nous assurant qu’il n’y aurait pas de surtaxe ? Une vraie histoire à dormir debout. Un gros mensonge d’Etat !

La semaine dernière , en conseil des ministres, le nullard et bête de Yaya Abdoul Kane, le chargé du département des Postes et Télécommunications affirmait “qu’à ce jour, aucune mesure d’ordre juridique, économique ou technique relative à une augmentation des tarifs de communication n’a été prise”. D’après ce ministre très « incompétents » et « imbu » de sa relation avec le couple Faye-Sall, cette nouvelle décision traduit la volonté d’une régulation efficace du secteur des télécommunications. “Les dispositions sont désormais prises pour permettre à l’autorité de régulation d’exercer un contrôle approprié sur les appels entrants locaux et sortants du Sénégal.” Lequel exercice est non assujetti à une surtaxe pouvant entraîner une quelconque hausse des tarifs de communication. Qui peut croire à ces thiakhaneries ? Est-ce pour faire croire au peuple que Global Voice va travailler pour rien ? Arrêtez les » kathieuries » (mensonges) et dites au peuple qui sont ceux qui ont reçu des pots de vin dans cette affaire.

Sidy Niang

(Source : Xibaaru, 14 avril 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)