twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour un environnement propice à la Société de l’information : A la recherche d’un cadre juridique

mardi 30 août 2005

Le Sénégal va bientôt se doter d’une loi d’orientation et de programmation sur la Société de l’information et de trois lois portant respectivement sur les données personnelles, la cybercriminalité et l’économie numérique, d’ici à la fin de l’année. La révélation a été faite, hier, par le Premier ministre, Macky Sall, qui présidait la cérémonie d’ouverture du séminaire sur le cadre juridique des Technologies de l’information et de la communication (Tic) au Sénégal.

Pour M. Sall, il faut se poser les questions de : Qui fait quoi ? Et avec qui ? Quelle loi pour les échanges électroniques ? Quelle réponse pour les « cyber délits » ? Des questions auxquelles vont essayer de répondre les avocats et magistrats invités à ce séminaire organisé par l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie).

Au sortir du sommet de Genève de décembre 2003 sur la Société de l’information, l’accent a été mis sur la nécessité, pour les pouvoirs publics, d’encourager l’élaboration d’un cadre juridique propice, transparent et favorable à la concurrence qui stimule suffisamment les investissements et le développement communautaire dans le cadre de la Société de l’information. Le Sénégal ne veut pas être en reste et veut prendre les devants en essayant de trouver un cadre juridique.

Le gouvernement s’engage aussi à moderniser et à mettre à niveau l’environnement juridique afin que les Technologies de l’information et de la communication (Tic) puissent s’y développer dans le respect des exigences du marché international. Ce qui permettra d’améliorer la sécurisation des transactions en ligne, de protéger l’intégrité des données et des réseaux et se prémunir contre les menaces potentielles qui pèsent sur le citoyen. La question de la sécurité sera gérée par la police scientifique, la Direction de la police judiciaire (Dpj) dont dépend la Division des investigations criminelles (Dic). Même si les policiers avouent « travailler à mains nues et demande une formation et un meilleur outillage ». Mais, la vraie question, selon Alex Turk, président du Cnil, qui n’est pas encore résolu, « c’est le problème de la reconnaissance de la protection des données comme un droit fondamental. Il vaut plus que la liberté de la presse et la création d’associations ».

Et le Doyen, de la Faculté de Droit de l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, Abdoulah Cissé, de renchérir : « Il est extrêmement difficile de tout réformer, mais il faut le faire de façon progressive. Il y a une absence de cadre de références visible, il y a un vide juridique. Les traités et les textes sont épars et l’on ne sait pas si c’est au niveau de la Primature ou de la Présidence. Il nous faut créer un environnement juridique propice à la Société de l’information. »

Safiètou KANE

(Source : Le Quotidien 30 aouyt 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)