twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour plus de compétitivité, la Sonatel se redynamise

vendredi 11 décembre 2015

Dans le souci de renforcer sa compétitivité dans le secteur des télécommunications, la Sonatel a mis en place un projet de transformation dénommé Ano (Amea network optimisation). Cette initiative comporte deux volets que sont le Gnoc, qui est un centre commun avec la mutualisation des équipes d’exploitation du réseau cœur, et l’Outsourcing du RAN (Radio Access Network ou Réseaux d’Accès Radio) avec l’externalisation de l’exploitation du réseau d’accès qui n’est pas encore d’actualité chez Sonatel.

34 des 1800 personnes qui travaillent au niveau de la Sonatel sont concernées par ledit projet. Et le directeur du projet, M. Dieng, de préciser que le volet ressources humaines a une importance capitale. « Nous avons favorisé l’adhésion du personnel par une discussion avec les organisations syndicales », laisse-t-il entendre. Il n’a pas manqué de rappeler qu’ils ont mis en place un comité paritaire entre la direction générale et l’organisation syndicale pour discuter de toutes ces questions et, au finish, il a été retenu que les 34 personnes concernées « ne partiraient au niveau du Gnoc que si elles le veulent ». Et si elles ne sont pas intéressées, M. Dieng renseigne que l’entreprise leur permet de rester et d’être redéployées avec deux possibilités de postes.

En effet, ceux qui ont été cooptés n’auront pas de souci en ce qui concerne son emploi qu’il avait au sein de la Sonatel parce que l’on appelle un dual contract, « c’est-à-dire que l’on suspend le contrat de Sonatel et que cette personne aura la possibilité de revenir dans l’entreprise », et par la même occasion, elles conservent leur ancienneté au sein de l’entreprise.

Par la même occasion, cette transformation leur permettra d’avoir un score plus large, ce qui veut dire qu’elles auront la possibilité d’exercer des activités de supervision au Sénégal mais aussi au niveau des autres pays concernés par le projet. « C’est un projet de transformation qui implique un changement et il est normal que les travailleurs soient inquiets au départ ou soient préoccupés par la stabilité de l’emploi parce que c’est une nouveauté », rassure M. Dieng qui rappelle qu’ils vont, au fur et à mesure, expliquer et assurer les organisateurs syndicales, les travailleurs et les personnes concernées « qu’il n’y a aucune menace sur leur emploi et qu’ils ne partiraient que s’ils le souhaitent ».

Pour rappel, Sénégal, Mali, Guinée, Guinée Bissau, la République centrafricaine, Cameroun, Niger, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo sont les pays concernés par le projet.

Mariama Kobar Saleh

(Source : Leral, 11 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)