twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour la maitrise des sciences et du français : Plus de 30 établissements reçoivent du matériel informatique

mercredi 23 janvier 2008

L’ambassade de France au Sénégal a remis, hier au lycée John F. Kennedy de Dakar, du matériel informatique destiné à plus de 30 établissements d’enseignement, des écoles, collèges et lycées de Dakar et des régions de Kaolack, St-Louis et Thiès.

Le don qui s’inscrit dans le cadre du programme d’appui aux enseignements de la Coopération française, plus connu sous le nom de « Projet qualité », est composé de plus de 70 ordinateurs, 23 vidéo projecteurs, d’imprimantes, de scanners, d’appareils photos numériques et de Webcams pour un montant total de 30 millions FCfa. Plus d’une trentaine d’établissements en ont bénéficié dont 9 écoles primaires, 10 collèges, 9 lycées et 4 pôles régionaux de formation (Prf). L’appui en matériels, selon le chef de la Coopération adjoint de l’ambassade de France, Marc Basquin, qui qualifie le projet « d’innovation au cœur du système scolaire », permettra la mise en œuvre de deux volets d’action du programme d’appui aux enseignements, notamment l’introduction de l’informatique dite pédagogique au sein de l’enseignement élémentaire et le développement de la pratique expérimentale pour l’enseignement des sciences. « L’objectif poursuivi consiste à dynamiser l’enseignement des sciences. Les travaux pratiques consistent en des séances menées à l’aide de matériel scientifique et informatique dans les disciplines comme les mathématiques, la physique-chimie et les sciences de la vie et de la Terre », se réjouissant de l’importance accordée aux Ntic dans l’éducation par les hautes autorités du pays. M. Basquin de rappeler les initiatives dans ce domaine faisant du Sénégal « un pays pilote » dans la sous-région. C’est le cas du site créé par le Réseau d’appui et de formation à distance (Resafad) : www.examens.sn reconnu comme « la meilleure création 2007 dans le secteur éducatif », a dit Marc Basquin. Appelant à un bon usage et à une bonne maintenance du matériel, il a promis qu’un guide de bonnes pratiques sera rédigé à la fin de l’année 2008/2009 et qu’il y aura une phase de suivi cette année.

Faciliter l’intégration pédagogique

Le matériel reçu permettra, sans aucun doute, a indiqué le directeur de l’Enseignement moyen secondaire général, Alexandre Mbaye Diop, de « redynamiser l’enseignement des sciences (Maths, Pc et Svt) dans les collèges et lycées des régions de Kaolack, Dakar, St-Louis et Thiès et dans le primaire de « se familiariser avec l’outil informatique pour améliorer la langue ». Car, a rappelé Mme le censeur du lycée J. F. Kennedy, « certes, l’informatique est devenue quasi importante dans la gestion, mais ne s’est pas imposée dans les apprentissages ». Aussi, pour elle, « l’informatique pédagogique va-t-elle réconcilier les élèves avec le savoir ». Ce qui constitue « un grand pas en avant ». Selon une étude menée par la direction de l’Enseignement élémentaire (Dee), dans 2/3 (75 %) des cas, il y a de l’informatique à l’école quand celle-ci bénéficie d’une électrification, le partenariat permet des prouesses et l’usage administratif est de qualité. Par contre, rare est l’intégration pédagogique, c’est-à-dire l’utilisation de l’Internet pour améliorer ses connaissances. C’est sur ce domaine qu’agit le projet qui a acheté des logiciels éducatifs adaptés au programme sénégalais. Le directeur de l’Enseignement élémentaire, Mouhamadou Aly Sall, dès lors de faire remarquer que le don n’est pas du matériel au sens strict du terme, mais bien « des outils pédagogiques » qui doivent permettre de relever le niveau du français des élèves (dans le primaire) et de maîtriser les sciences pour le moyen secondaire, « deux domaines où le système rencontre de réelles difficultés ».

Daouda Mané

(Source : Le Soleil, 23 janvier 2008)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)