twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour l’accès à l’information scientifique : Le Codesria adopte la « Déclaration de Dakar »

samedi 2 avril 2016

Après trois jours d’échanges et de débats sur l’accès à l’information scientifique, le Codesria et ses partenaires étrangers ont mis sur pied un texte appelé « Déclaration de Dakar » pour guider les pays du Sud sur les politiques à adopter face aux problèmes liés à la carence de l’information scientifique.

La communication scientifique occupe une place de choix dans tous les secteurs liés au développement. Et en ce sens, la population doit avoir accès aux informations scientifiques pour qu’elle puisse participer au développement économique et social du pays. Donc, quelle est la place que doit occuper l’accès à l’information scientifique dans les politiques gouvernementales ? Pour apporter une réponse favorable à cette interrogation, le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) et ses partenaires étrangers se sont réunis en colloque à Dakar pendant trois jours. Au terme de ces échanges et débats, il a été annoncé la mise sur pied d’un document nommé « Déclaration de Dakar ». « C’est un guide d’action avec un certain nombre de principes. Il sert à sensibiliser la communauté universitaire, mais également les décideurs sur l’importance de l’accès aux informations scientifiques. Nous comptons le porter au niveau de l’Union africaine et d’autres universitaires du sud. On veut qu’il soit connu et que d’autres acteurs adhèrent aux principes qui vont aider les gouvernements à formuler les politiques appropriées en tenant compte de la diffusion large de l’information scientifique », a expliqué le secrétaire exécutif du Codesria, Ibrahima Sall.

En effet, ce texte qui regroupe un ensemble de principes favorise la prise en conscience par les décideurs, les chercheurs et les intellectuels sénégalais et étran­gers des défis d’ordre économique et les obstacles d’ordre technologique qui font que l’accès aux infos scientifiques soit difficile. A cet égard, Ibrahima Sall lance un appel aux gouvernements et aux universitaires à adopter les politiques qui devraient leur permettre d’aller de l’avant et rendre libre l’accès aux informations scientifiques. Un appel auquel le mi­nistre de la Culture et de la communication, Mbagnick Ndiaye, a répondu favorablement. « Au Sé­négal, le Président Macky Sall ne cesse de rappeler le rôle central que les sciences et la culture doivent jouer dans le développement du pays. Très conscient de la nécessité de l’information scientifique pour les jeunes Africains en général et les Sénégalais, l’Etat du Sénégal a anticipé sur certaines questions avec l’abonne­ment et la connexion de certaines universités à certaines revues et publications scientifiques », a rappelé le ministre de la Culture et de la communication.

Mbagnick Ndiaye qui a participé à la clôture du colloque invite les représentants des 16 pays participants à faire de la « Déclaration de Dakar » sur le libre accès aux informations scientifiques une déclaration historique pour que les intellectuels puissent non seulement avoir accès aux publications scientifiques, mais que les publications africaines soient de renommée internationale.

Mbayang Sarr Faye

(Source : Le Quotidien, 2 avril 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)