twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour échapper à Rebeuss, Moustapha Yacine Guèye de MTL dégaine un milliard de FCFA

mardi 3 juillet 2012

Subrepticement substituée à la célèbre « Global voice » pour la supposée « supervision du trafic international entrant », la société MTL de Moustapha Yacine Guèye a bénéficié, s’il vous plait sans appel d’offres et à quelques jours du premier tour de la présidentielle dernière, d’un contrat fumeux et fumant à travers le décret 2012-301 « portant approbation de la convention de concession passée entre l’Etat du Sénégal et la société Mtl infrastructure et services S.A pour l’établissement et l’exploitation d’infrastructures de télécommunications ». Un contrat qui, sur cinq ans, devait lui permettre d’engranger une bagatelle de 144 milliards de FCfa (soit 2,4 milliards de FCfa/mois), les doigts dans le nez. Sauf que le contrat en question, bien que signé à l’époque par l’ancien ministre de la Communication, Moustapha Guirassy n’a fait l’objet d’aucune approbation par les structures habilitées de l’Etat. Un contrat nul et de nul effet mais suffisant pour que l’homme lige du pouvoir de l’époque, pratiquement inconnu du public (Ndlr : même pas en photo) se voit interpellé par la justice, cette fois pour un détournement portant précisément sur la somme de 1,860.282.365 milliard de F Cfa qui lui auraient été payés… par l’Artp de Ndongo Diaw avec qui il a été placé en garde à vue jusqu’à hier, lundi.

Si les élections législatives d’hier lundi 1er juillet n’ont pas réussi à Ndongo Diaw et trois de ses ex-collaborateurs qui se retrouvent dans le noir, Moustapha Yacine Guèye, lui, a fait parler le tiroir-caisse pour bénéficier ainsi d’une liberté provisoire. Le boss de Mtl a mis sur la table du procureur un chèque de 1.000.000.000 (un milliard de F Cfa) à l’ordre de la Caisse des Dépôts et Consignations(CDC). Du coup, le Procureur décide de surseoir aux poursuites pénales contre MYG… jusqu’à l’échéance de décembre 2012 pour verser le reliquat soit 860.282.365 millions de F Cfa. A défaut, la machine judiciaire reprendra ses droits avec à la clé, la sanction pénale.

Suffisant en tout cas pour que Ndongo Diaw et les deux autres nouveaux locataires de Rebeuss qui avaient jusqu-à hier pour transiger, y voient une sentence à « deux poids deux mesures » tandis que les enquêteurs, eux, se préparent déjà à dérouler le « tapis louche ? », ce mardi, à Karim Wade.

(Source : Picc Mi, 3 juillet 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)