twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pour combattre la fracture numérique : Wade veut offrir un ordinateur à chaque étudiant

jeudi 9 avril 2009

Me Wade, initiateur du Plan de solidarité numérique, veut en faire profiter au maximum son pays. Lundi, il a inauguré en face de la Maison du Parti socialiste à Colobane, un Centre de reconditionnement d’ordinateurs de seconde main. A cette occasion, le chef de l’Etat a encore fait des promesses. Ainsi, il compte, entre autres, commencer par équiper tout étudiant du Sénégal en ordinateur.

Le projet de réduction de la fracture numérique entre le nord et sud élaboré par Me Abdoulaye Wade fait son petit bonhomme de chemin. Et, cela se matérialise par la mise sur pied d’un centre de recyclage d’ordinateurs usagers qui fonctionne depuis environ trois mois. Cette structure a la particularité de n’employer que des handicapés. Il se nomme, par ailleurs, le Centre des handicapés au travail (Chat). Ce Chat dont la construction a été lancée il y a trois ans, a été officiellement ouvert lundi par le chef de l’Etat, qui n’en démord pas de rattraper le retard numérique des pays du sud. Pour atteindre son objectif, Me Wade a promis d’offrir, avec l’aide du centre de reconditionnement, un ordinateur à chaque étudiant. « Je sais que c’est un peu trop ambitieux mais, nous y parviendrons si nos partenaires suivent l’exemple de Besançon », dit-il en faisant allusion à l’apport de cette ville française dans la création du centre. En effet, le Chat est conçu suivant un modèle existant à Besançon, ville natale de la Première Dame, Mme Viviane Wade. Mieux, c’est cette ville qui se charge de convoyer vers le Sénégal, les ordinateurs de seconde main qu’elle collecte auprès d’une société d’assurance française qui est, elle aussi, partenaire du projet.

Avec l’ouverture de ce Centre, le problème d’accès à l’ordinateur sera bientôt dépassé, a estimé Me Wade qui compte y faire parvenir des ordinateurs usagers de par le monde.

Une fois, le problème d’accès à l’ordinateur résolu, le Président prévoit de s’attaquer au problème d’accès à Internet dans le secteur de l’éducation. Il a émis le souhait de permettre aux enseignants d’accéder facilement à Internet pour qu’ils puissent s’en servir comme outil d’auto-formation. Pour cela, il a rappelé avoir dit au ministre de l’Education d’aménager un espace sur la toile afin que, les enseignants puissent y acquérir les connaissances dont ils auront besoin pour leur mise à niveau.

Ababacar Diop, conseiller spécial à la Présidence, qui a piloté le projet, a informé que 2 500 ordinateurs au rythme de vingt par jour, sont déjà sortis de ce Centre, depuis trois mois qu’il a débuté ses activités. Dix handicapés directement recrutés dans la Fonction publique y travaillent uniquement pour la réhabilitation d’ordinateurs de seconde main. Ce Centre des handicapés au travail, qui a valu près de 400 millions de francs Cfa, à en croire M. Diop, pourra s’ouvrir plus tard à d’autres handicapés qui y pratiqueront d’autres activités.

Ahmadou Bamba Diop, le président de l’Association des albinos du Sénégal, qui est un programmeur, est le porte-parole des employés du Chat. Tout en saluant cette initiative, il demande au gouvernement d’aller plus loin. Il veut que l’Etat pense aux handicapés du Centre dans son programme de logement. Il souhaite qu’un bus soit mis à la disposition des employés du Centre qui éprouvent d’énormes difficultés pour venir travailler. Mouhamed Moussa Touachi, un handicapé moteur, est webmaster. Avant d’être recruté au Chat, il travaillait dans une société privée. Ce père de quatre enfants pense que sa nouvelle situation lui permettra d’avoir une meilleure image dans la société. « La personne handicapée n’est pas une personne condamnée à la mendicité », se défend-il tout en se disant fier de pouvoir faire profiter son expertise à ceux qui utiliseront les ordinateurs retapés qui sortiront du centre.

Rudolph Karl

(Source : Le Quotidien, 9 avril 2009)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)