twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Pose de la première pierre d’un nouveau bâtiment à Diamniadio : Plus de 13 milliards F CFA investis par la Sonatel dans le Pôle urbain

samedi 11 décembre 2021

Le groupe Sonatel compte ériger, à Diamniadio, un imposant bâtiment qui alliera confort, modernité et durabilité. La pose de la première pierre de ce nouvel édifice, qui fera figure de siège annexe, a eu lieu hier.

Le groupe Sonatel reste dans une optique d’investissements conséquents en équipements numériques du Pôle urbain de Diamniadio. Il construit un nouveau bâtiment sur le grand axe 70 de ce pôle, en collaboration avec la Délégation de la promotion des pôles urbains (DGPU). Cet édifice fera figure de siège annexe. La pose de la première pierre de ce nouveau bâtiment a lieu, hier, en présence de plusieurs autorités dont le ministre délégué général de la Promotion des pôles urbains, Diène Farba Sarr.

Ce nouveau bijou d’une grande envergure, en plus d’être une annexe du siège de la Sonatel, abritera aussi Orange Digital Center (ODC), qui y sera délocalisé. Le complexe sera un immeuble de huit étages avec une superficie de 12 229 m2 à usage de bureaux avec 2 niveaux de sous-sol et une terrasse accessible.

Selon l’architecte Habib Diène, la conception architecturale du bâtiment tient compte de la fonctionnalité et de l’agilité. ‘’Elle regroupe toutes les activités par niveau, avec un maximum de proximité. Son écriture est moderne et répond au plus haut standard en termes d’aménagement de bureaux’’, dit-il.

Le bâtiment présentera des lignes épurées avec un revêtement façade en alucobond type anti-poussière autocleaning. Déployant en son cœur un immense atrium paysager très généreux, le complexe privilégie une grande diversité d’espace. L’ensemble est conçu pour répondre aux nouveaux usages et aux attentes en matière de digitalisation. L’agencement est fait conformément au programme établi par l’architecte avec Orange Digital Center, des salles de classe, des espaces de coworking et des bureaux pour l’administration.

Pour le service client, des bureaux et des plateaux d’appels sur trois niveaux, et pour Orange Business Service et administration des ventes, des agences commerciales au rez-de-chaussée et à la mezzanine. Des espaces partagés seront au premier étage et à la terrasse avec restaurant, aire de prière, une crèche, une salle de sport, une salle de conférence, une salle de télé-présence, une infirmerie et un pôle jardin suspendu.

‘’Ce projet ambitieux, préalablement décrit par notre architecte, avec près de 16 mille m2 de bureaux, sera, pour la Sonatel, un site administratif, une agence commerciale pour les clients particuliers et entreprises, et surtout un tiers lieu d’innovation avec un Orange Digital Center qui concentre en son sein une école gratuite de codage et un incubateur de start-ups et un fonds d’investissement avec Orange Ventures Afrique’’, renchérit le directeur général de la Sonatel Sékou Dramé.

A travers l’édification de ce bâtiment, ajoute-t-il, la Sonatel reste fidèle à sa politique d’accompagnement de l’Etat du Sénégal.

En effet, depuis 2014, la Délégation générale à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du lac Rose (DGPU) définit et met en œuvre la politique de promotion des pôles urbains tant au niveau local qu’international. Et Sékou Dramé est conscient que la ville de Diamniadio a acquis une dimension symbolique, grâce aux projets futuristes qu’elle prévoit, qui ont commencé à éclore et à être visibles. D’après les projections du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications, cette ville passera de 10 mille à 350 mille habitants, compte non tenu des dizaines de milliers d’employés, d’étudiants qui s’y rendront chaque jour qui pour y travailler, qui pour y étudier et des milliers de voyageurs qui la traverseront ou qui y viendront vivre l’expérience d’une ville nouvelle sénégalaise. ‘’Nous inscrire dans la réalisation accélérée des projets prioritaires de l’Etat du Sénégal, en particulier ceux à très fort impact pour les populations, est un sacerdoce pour le groupe Sonatel’’, a indiqué M. Dramé.

Il renseigne que le groupe Sonatel s’est inscrit, depuis la création du Pôle urbain, et dès l’entame des premiers chantiers, dans une optique d’investissements conséquents en équipements numériques du pôle. A date, l’entreprise a équipé le Pôle urbain de Diamniadio en couverture 4G+, en fibre optique et y a installé un centre technique dans le 4e arrondissement.

Au total, ce sont plus de ‘’13 milliards’’ que le groupe Sonatel aura investis dans le Pôle urbain de Diamniadio, rejoignant ainsi le groupe des investisseurs privés sénégalais qui souhaite donner corps à ce projet. ‘’Nous illustrons ainsi, s’il en était besoin, notre fort ancrage dans cette communauté de Diamniadio et plus largement sur tout le territoire national’’, s’est félicité le DG. Par ce niveau inégalé de couverture et d’aménagement numérique de dernière génération, la volonté de Sonatel est de ‘’contribuer à rendre cette ville attractive, car nativement digitale, à la création d’entreprises de toutes tailles, à l’éclosion d’emplois décents, à l’émergence d’un secteur privé fort, catalysant ainsi la consommation de biens et services, et contribuant à notre modeste échelle à entrainer le cycle vertueux menant à une croissance économique soutenue et durable’’.

Sékou Dramé relève que ce programme de la Sonatel pour le Pôle urbain de Diamniadio, ainsi que ceux relatifs à toutes les nouvelles zones économiques et aux grands projets d’infrastructures de l’Etat, s’inscrit dans une stratégie plus globale qu’il résume en deux points : ‘’D’abord, être un catalyseur de l’économie numérique et, ensuite, être un contributeur au développement de l’écosystème numérique, pour créer de la valeur à toutes les parties prenantes, notamment nos clients particuliers et entreprises, les collectivités qui nous accueillent, l’Etat et nos actionnaires.’’

Sékou Dramé fait savoir qu’à date, chaque année, Sonatel investit au Sénégal près de 89 à 90 milliards de F CFA pour le développement de l’économie numérique. ‘’Nous créons ainsi 123 000 emplois directs et indirects, et générons 170 milliards F CFA de chiffre d’affaires aux entreprises du Sénégal avec lesquelles nous collaborons. Enfin, 230 milliards F CFA ont été reversés à l’Etat du Sénégal en impôts et taxes’’, a-t-il détaillé.

Babacar Sy Sèye

(Source : Enquête, 11 décembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)