twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Portabilité des numéros : 66% des demandes rejetés

jeudi 22 octobre 2020

Cinq ans après le lancement de la portabilité, à l’aune des statistiques observées, il apparaît un taux de rejet important de près de 66% des demandes de portabilité dont les deux tiers sont causés par une mauvaise identification des numéros.

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a procédé samedi, au lancement de la deuxième édition de sa Campagne nationale de communication sur la portabilité et l’identification des numéros. Délocalisée dans la région de Matam, au village de Doumga Ouro Alpha, les populations sont venues répondre en masse à l’appel du Directeur général de l’Artp, Abdoul Ly, natif du terroir.

Selon M. Ly, la vision éclairée et la dimension managériale du Président Macky Sall inspirent et orientent implicitement leurs actes de tous les jours. Suffisant pour lui, d’exprimer toute leur gratitude au chef de l’Etat. Evoquant le contexte de lancement de la cérémonie, le Dg de l’Artp explique : « L’analyse des statistiques sur la portabilité a révélé que le nombre de numéros portés est très faible par rapport au parc global de la téléphonie mobile et le retour d’expérience au niveau des agences des opérateurs indique une mauvaise compréhension des populations de la portabilité et des avantages qu’elle offre ».

La campagne va se dérouler dans un contexte de vives polémiques et de dénonciations par les consommateurs de la cherté de certains forfaits des opérateurs dans une période post-Covid-19 où les ménages sont fortement impactés. Elle sera axée sur un plan de communication avec des supports simples, accessibles et digestes sur l’étendue du territoire national. Parallèlement à la campagne de communication, des actions opérationnelles sont prévues, toujours en concertation avec les opérateurs et toutes les parties prenantes, afin de faciliter davantage le processus de portabilité aux abonnées et lever les différents dysfonctionnements notés, a fait savoir le Directeur général, lors de la cérémonie de lancement.

En clair, selon Le Quotidien, l’objectif pour l’Autorité de régulation est de faire évoluer le processus de portabilité vers une nouvelle version qui permettra d’atteindre l’effet escompté, à savoir redynamiser la concurrence sur le marché des télécommunications au Sénégal, au bénéfice des consommateurs.

En septembre 2015, l’Artp avait procédé au lancement de la portabilité des numéros de téléphonie mobile au Sénégal. Ce levier de régulation qui permet aux clients de conserver leurs numéros en cas de changement d’opérateur, a pour objectif principal de permettre aux clients d’exercer leur libre choix d’opérateurs de téléphonie mobile en fonction des offres innovantes, des tarifs préférentiels et de la qualité des réseaux de communications électroniques des opérateurs, sans perdre le numéro de téléphone qui constitue un élément déterminant dans le cadre de leurs activités personnelles ou professionnelles. Ainsi, pour rendre plus dynamique la concurrence au bénéfice des utilisateurs, l’Artp, en étroite collaboration avec les opérateurs, a défini les conditions et modalités du processus de portabilité ainsi que les rôles et responsabilités des différents acteurs, à travers la décision n°2015-011 du 23 novembre 2015, a rappelé Abdoul Ly.

Les opérateurs, les associations de consommateurs, la Société civile ainsi que les équipes de l’Artp avaient à l’époque travaillé sans relâche, pour mettre en place une procédure simple, fluide et efficace permettant à tout abonné qui le souhaite, d’effectuer la portabilité de son numéro, en moins de 24 heures avec une durée maximale d’interruption de 2 heures. Cependant, cinq ans après le lancement de la portabilité, à l’aune des statistiques observées, il apparaît un taux de rejet important de près de 66% des demandes de portabilité dont les deux tiers sont causés par une mauvaise identification des numéros.

(Source : Social Net Link, 22 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)