twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Portabilité : Pas concerné, J’ai deux puces !

lundi 7 septembre 2015

‘’Tous les consommateurs ont le droit de choisir leur opérateur’’ c’est dans l’écrasante majorité la réaction des différents observateurs à l’annonce du lancement de la portabilité. Depuis le 1 er Septembre tout propriétaire de téléphone portable au Sénégal a le loisir de changer d’opérateur sans changer de numéro. Veille revendication, la portabilité est enfin devenue effective. A priori tout le monde est content. Le consommateur est plus libre dans ses choix, et les operateurs voient la concurrence prendre une tournure encore plus factuelle. A priori tout le monde est content. A priori seulement parce que, le consommateur sénégalais habitué à avoir 2 voire 3 puces ne voit pas trop l’intérêt de cette portabilité. En effet, elle ressemble plus à une mesure copiée de l’étranger -encore et toujours-et qui ne semble pas adaptée à l’Afrique et particulièrement au Sénégal. La portabilité a eu par contre du succès chez le consommateur européen car ce dernier ne souhaite ni changer de numéro, ni surfer sur plusieurs offres en même temps contrairement au consommateur sénégalais qui n’est nullement dérangé par le fait de détenir 2 ou 3 téléphones d’opérateurs différents. Qu’on le dise ou non, la question de savoir comment tout cela va évoluer est plus que légitime. La portabilité ne risque t-elle pas de faire comme la TNT c’est -à-dire annoncée mais jusqu’ici attendue ? Et plus sérieusement, comment les opérateurs peuvent amener le consommateur à rester fidèle et à ne plus sentir l’utilité de posséder deux numéros ? En tout cas, la concurrence peut-être portée à son paroxysme avec une foison de nouvelles offres et services.

Pour info, 67 pays disposent déjà de la portabilité mobile de façon effective dont 9 dans la région Afrique Moyen-Orient, notamment le Ghana, le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Égypte. Elle devrait être opérationnelle en Tunisie début 2016 c’est ce qui ressort d’une étude du cabinet Deloitte reprise par Jeune-Afrique. L’étude renseigne que des consultations pour l’introduction de la portabilité mobile sont en cours dans plusieurs autres pays africains, Côte d’Ivoire, au Rwanda et en Algérie.

(Source : Réussir Business, 7 septembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)