twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Policiers gendarmes et douaniers formés à la lutte contre la cybercriminalité

mardi 15 septembre 2015

Au total, 30 agents de la police, de la gendarmerie et des douanes sont en formation depuis le 7 septembre dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, a-t-on appris de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal.

’’Cette formation a pour objectif d’instruire les participants sur la manière d’aborder une scène de crime contenant des preuves électroniques et de les traiter en préservant leur intégrité et valeur’’, explique la représentant européenne, dans un communiqué transmis à l’APS.

La même source ajoute que ces forces de l’ordre, ’’triées sur le volet, bénéficieront, du 7 au 18 septembre 2015, de cours sur les sources de preuves, les recherches et saisies mais aussi sur les différentes techniques pédagogiques’’.

La formation est dispensée par deux experts européens de la gendarmerie nationale française, signale t-on.

Les bénéficiaires formeront, à leur tour, ‘’leurs pairs afin d’assurer la multiplication et la pérennisation des acquis’’.

Cette formation entre dans le cadre de son projet ’’Action Globale sur la Cybercriminalité’ mis en œuvre par l’UE et dont le but ‘’est de permettre aux autorités judiciaires pénales de certains pays pilotes de s’engager dans la coopération internationale en matière de cybercriminalité et de preuve électronique sur base de la Convention de Budapest sur la cybercriminalité’’.

La délégation de l’UE signale que 10 pays prioritaires ‘’pourraient bénéficier de ce renforcement de capacités, dont le Sénégal qui est un leader régional dans la lutte contre la cybercriminalité’’.

Cité dans le communiqué, Joaquín González-Ducay, Ambassadeur, chef de la Délégation de l’UE a déclaré que la cybercriminalité ‘’porte atteinte non seulement à la sécurité des biens et des personnes mais entrave également l’exploitation des opportunités licites offertes par les technologies de l’information et de la communication’’.

Il a ajouté qu’à ce titre, ‘’l’UE accompagne les efforts du gouvernement sénégalais pour lutter contre les réseaux criminels, pour la plupart transnationaux, qui exploitent les opportunités offertes par le cyberespace pour commettre de nouvelles formes d’infractions ou pour faciliter la commission d’infractions traditionnelle’’.

Le communiqué souligne que la cybercriminalité ‘’est un fléau majeur des sociétés modernes’’ avec un coût annuel global estimé à plus de 100 milliards d’euros. Son développement est lié aux technologies de l’information et de la communication qui sont à la fois une opportunité et une vulnérabilité, rappelle t-on.

(Source : APS, 15 septembre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)