twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plus de 55 milliards de dollars pour la connectivité du continent

mercredi 31 octobre 2007

Le Sommet"Connecter l’Afrique", qui s’est terminé hier à Kigali, au Rwanda, a permis de recueillir des promesses d’investissements supérieures à 55 milliards de dollars pour développer les technologies de l’information et de la communication (TIC) sur le continent.

« Le sommet "Connecter l’Afrique" a décidé d’avancer les objectifs de connectivité TIC à 2012, afin de permettre d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement en 2015 », indique un communiqué de l’Union internationale des télécommunications (UIT) publié aujourd’hui à Kigali.

Le sommet, axé sur l’obtention de résultats concrets, a permis de réunir quelque 500 participants, dont des chefs d’Etat et de gouvernement et des Ministres du continent africain et d’autres régions, des présidents et des dirigeants de compagnies TIC africaines et mondiales, des directeurs d’organisations et d’institutions financières internationales et régionales, des représentants des médias internationaux et locaux ainsi que d’autres partenaires.

L’engagement a été pris de connecter les capitales africaines et les villes les plus importantes avec une infrastructure de bande passante large (broadband) et de renforcer la connectivité avec le reste du monde à l’horizon de 2012. D’ici 2015, la bande large et les services de TIC seront étendus à tous les villages africains.

Au cours des cinq dernières années, l’Afrique a été la région du monde la plus dynamique pour le développement de la téléphonie cellulaire, indique le communiqué. D’ici la fin de l’année, il devrait y avoir 270 millions d’abonnés.

Les opérateurs de cellulaires de l’association GSM ont donc annoncé un investissement de 50 milliards sur les cinq prochaines années, afin d’étendre et d’améliorer les réseaux d’ici 2012 et assurer une couverture à plus de 90% de la population.

« L’Afrique est ouverte aux affaires », a déclaré Hamadoun Touré, le Secrétaire général de l’UIT, saluant l’avancée du Sommet, car selon lui « ce nouvel investissement dans l’infrastructure TIC apportera de nouveaux emplois et une croissance économique globale ». Il a souligné que la création de richesses était une condition pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.

(Source : Nations Unies, 31 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)