twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plainte de Sonatel contre le consumériste : Momar Ndao ne recule pas

jeudi 25 août 2011

C’est un Momar Ndao littéralement furieux qui a apporté la réplique au Directeur de la Sonatel. Objet d’une plainte de Cheikh Tidiane Mbaye, le président de l’Ascosen s’est évertué à démonter les arguments de la Sonatel quant au préjudice que causerait la mise en œuvre d’une taxe sur les appels entrants. Il parlait en marge de la conférence de presse de la Fafa, à la Maison de la culture Douta Seck. « Ce que la Sonatel dit n’est pas vrai. Elle ne perd pas d’argent, elle en a gagné beaucoup depuis que cette taxe a été mise en place et elle l’a confirmé dans ses documents. » S’insurgeant contre les fausses allégations, Momar Ndao brandit les chiffres de la société qui montrent que de 117 milliards en 2009, les appels entrants sont passés à 125 milliards en 2010.

Rien que pour Sonatel Sénégal, une hausse de 11 milliards est constatée tandis qu’en Guinée, cette hausse atteint 51%. M. Ndao qui dénonce la désinformation que véhicule la société de téléphonie, tire à boulets rouges sur son directeur. « Quand le président de la République a dit à Cheikh Tidiane Mbaye que l’augmentation des taxes va rapporter 15 milliards et que lui voulait 60 milliards, il lui a répondu qu’il y avait d’autres moyens. Il préfère qu’on taxe les Sénégalais ici plutôt que les gens de l’étranger. Si on applique la surtaxe, ceux qui vont payer, ce sont les institutions internationales, les ambassades, les modou-modou et toutes ces personnes qui ont des revenus beaucoup plus élevés. Alors que si on l’applique au niveau local, c’est le consommateur sénégalais qui va être pressuré. Il veut qu’on augmente pour les Sénégalais et pas pour les étrangers ! » Pour une société qui fait 185 milliards de bénéfice après impôts et 600 milliards de chiffre d’affaires, « et pour des services qui laissent à désirer », c’est tout simplement « du terrorisme » fulmine M. Ndao.

Mame W. Thioubou

(Source : Le Quotidien, 25 août 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)