twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Plaidoyer pour ‘’une voix africaine’’ au Forum mondial sur la gouvernance d’internet

lundi 23 août 2010

La ministre sénégalaise chargée des Technologies de l’information et de la communication (TIC), Fatou Ndiaye Blondin Diop, a invité lundi les Africains à se préparer pour ‘’parler d’une seule voix’’ au cours de la conférence mondiale sur la gouvernance d’internet, en septembre prochain à Vilnius (Lituanie).

La 3-ème édition du Forum ouest africain sur la gouvernance d’internet (IGF) s’est ouvert à Dakar, en présence d’une soixantaine de représentants de la société civile, d’agences et de ministères des TIC, en provenance des pays suivants : Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Gambie, Ghana, Liberia, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo.

‘’Cette rencontre permettra de faciliter l’échange d’idées et d’expériences et aidera également à développer une plateforme commune sur les thématiques qui intéressent le développement de l’Afrique en vue de parler d’une seule voix lorsque nous serons en face du monde au cours de la conférence mondiale de l’IGF)’’, a déclaré Mme Diop, à l’ouverture de la rencontre.

‘’Compte tenu de l’incroyable croissance de l’internet partout dans le monde, et en particulier en Afrique, il est salutaire que les échanges et discussions autour d’internet se tiennent à l’échelle nationale mais aussi au niveau sous-régional’’, a-t-elle ajouté.

La ministre a rappelé que ‘’le Sénégal disposait d’une longue et riche histoire de l’organisation d’évènements panafricains liés au développement des TIC et des télécommunications’’. Il s’agit de la première réunion consécutive AfriNic (le Registre africain pour l’attribution des numéros IP) et la conférence E-learning Africa.

‘’Notre gouvernement, sur instructions du chef de l’Etat, ainsi que le peuple sénégalais, se sont engagés à mettre en œuvre une dynamique de développement d’une société de l’information de classe mondiale’’, a-t-elle souligné.

A cet effet, elle a relevé l’incidence de l’internet sur ‘’tous les aspects de notre vie’’ : travail, communications avec les proches et les partenaires commerciaux, accès à la santé, et éducation.

(Source : APS, 23 août 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)