twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Piratage informatique : Le mal pointe à 78% au Sénégal

vendredi 8 mars 2013

La célébration ce 6 mars de la ’’Play it safe day’’ ou Journée internationale contre le piratage informatique, a été une occasion de sensibilisation des consommateurs à l’usage de logiciels légaux.

Le piratage informatique constitue une menace pour les entreprises, la création d’emplois, les recettes fiscales, la recherche, l’innovation et le développement des pays. Selon une étude commandée par la multinationale Microsoft, et réalisée par IDC, 1 logiciel sur 3 chez les particuliers est infecté, alors que le rapport est de 3 sur 10 au niveau des entreprises. Il ressort de cette situation que les consommateurs perdent 1,5 milliard d’heures et 1 milliard de dollars à identifier et à réparer les dommages causés. En outre, les entreprises dépensent 114 milliards de dollars pour traiter les cyber attaques.

Au Sénégal, le taux de piratage est estimé à 78%. D’où la nécessité, pour Juanito Adedze, Directeur PME-PMI à Microsoft, de sensibiliser les entreprises et les utilisateurs sur les risques et les pertes qu’ils encourent. En 2012, le piratage informatique, en ce qui concerne les produits Microsoft, a été évalué à près de 14 milliards en Afrique de l’Ouest.

Selon Youssouf Soumaré, directeur du département juridique du Bureau sénégalais des droits d’auteurs (BSDA), le terme piratage n’a aucune connotation juridique au niveau de la législation sénégalaise. Mais fait-il savoir, le terme consacré par la loi, notamment celle de 2000-09 sur le droit d’auteur, est le délit de contrefaçon. De ce fait, les textes de loi ont prévu des sanctions qui peuvent aller de 6 mois à 2 ans d’emprisonnement ferme sur le plan pénal et des dommages et intérêts allant de 2 à 6 millions de francs Cfa. Cependant, d’après M. Soumaré, la difficulté se situe à la mise en application de certaines sanctions. Et de l’avis de M. Adedze, il est primordial que le gouvernement sénégalais renforce davantage la loi tout en durcissant les sanctions pour réprimer les fraudeurs aussi utilisateurs que vendeurs.

La question du piratage et le respect de la propriété intellectuelle est devenue une préoccupation mondiale. Tous les jours, certains utilisateurs cherchent délibérément à se procurer des logiciels piratés afin d’en tirer profit, ignorant le risque d’infection de leur ordinateur par des logiciels malveillants. C’est pourquoi, Microsoft a initié au niveau mondial une journée ’’Play it safe day’’ qui consiste à montrer les bienfaits de l’utilisation légale des logiciels. Pour cette année, le thème retenu est ’’Play it safe compaign’’ ou campagne de sensibilisation pour inciter à jouer la carte de la prudence.

Djidi Diarra

(Source : Enquête, 8 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)