twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Piratage à outrance du réseau de Canal+ à des fins commerciales : Le Pca de Canal+ Sénégal Diagna Ndiaye invite à combattre le mal

vendredi 30 septembre 2011

Voir une famille s’abonner à Canal+, pour offrir à ses membres la possibilité d’avoir une diversité de chaînes, est devenue quelque chose de rare, surtout dans les quartiers populaires. La règle étant, qu’un individu s’abonne et trouve les moyens d’alimenter tout le voisinage et parfois plusieurs quartiers, moyennant une somme variant entre 2 000 à 5 000 francs le mois, selon la zone. Une situation qui porte sérieusement préjudice à Canal+. D’où l’appel lancé par le Président du Conseil d’administration de Canal+Sénégal, Mamadou Diagna Ndiaye, à combattre un tel phénomène. Il a exhorté à « resserrer le maillage autour de la piraterie ». C’était hier, au cours de la célébration des 20 ans de présence de Canal+ Afrique dans notre pays. Ce qu’il faut selon lui, c’est de faire comprendre aux Sénégalais que ces gens qui piratent le service ne paient pas d’impôts, parlant des fraudeurs.

Même préoccupation chez Bénédicte Chenuet, la Directrice générale de Canal+ Sénégal qui a invité l’Etat à initier des actions contre les pirates. « Le Sénégal fait partie des pays les moins performants de Canal+ Afrique. Cela est surtout dû à un problème de réglementation. Ce qui favorise l’anarchie et plombe le développement de l’économie audiovisuelle », fait-elle remarquer en déplorant les contrecoups que ce phénomène a sur le développement de leur activité en 20 ans de présence au Sénégal. D’où son souhait de l’application du décret portant réglementation de la télévision payante qui a été récemment pris par l’Etat et qui peut aider à freiner l’anarchie dans le secteur. Elle a aussi plaidé pour une stratégie de communication à l’endroit des Sénégalais. Déplorant cette situation, le directeur de Canal+ Afrique, Jean-Christophe Ramos indique s’il y avait une meilleure organisation, la clientèle, qui est aujourd’hui de 36 000 abonnés, aurait été plus importante.

Ramatoulaye Ba

(Source : Le Populaire, 30 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)