twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Perturbations persistantes du service Orange - Administratifs et financiers dans le dysfonctionnement

mercredi 7 novembre 2012

Des perturbations persistantes sont constatées et déplorées dans le fonctionnement de quelques services administratifs et financiers de la région de Sedhiou. Les raisons sont à chercher dans le dysfonctionnement des offres de la SONATEL/Orange.

Une panne du câble souterrain qui passe par la Gambie serait à l’origine de ces désagréments. Certains clients passent par des pays voisins pour joindre les proches au téléphone avec des frais supplémentaires.

Cela fait plus d’un mois que des dysfonctionnements sont notés dans le service de la téléphonie mobile Orange dans la région de Sédhiou. Ces perturbations rendent quelques fois impossible la communication entre deux clients de cet opérateur ou vers un autre service mobile alors qu’au fur et à mesure que se poursuit ce dialogue de sourds s’égrène le crédit horaire régulièrement payé par l’utilisateur du téléphone mobile.

« C’est un service de qualité très médiocre que nous recevons de orange depuis un mois maintenant. Quand tu émets des appels, impossible de communiquer clairement avec les interlocuteurs et au même moment, le crédit continue de chuter », déplorent les consommateurs de la région de Sédhiou.

Et de relever plus grave que « quand vous appelez quelques fois, il y a une interférence extraordinaire. C’est une autre personne qui décroche ailleurs en des lieux jamais sollicités. Et cela peut créer un divorce si un conjoint jaloux tombe sur de tels appels ou des messages d’amour, c’est grave comme préjudice », s’offusque un autre, la quarantaine bien sonnée.

Depuis très longtemps d’ailleurs, les zones de Madina Wandifa, du Kabada et du Dator ne sont pas couvertes par le réseau et se rabattent sur les opérateurs de la Gambie pour parler à leurs interlocuteurs au Sénégal.

Il en est de même pour l’internet dont l’instabilité est à l’origine de nombreux désagréments aussi bien pour les services administratifs que les institutions financières prises d’assaut en cette période de fin de mois.

Au-delà de l’enclavement routier et fluvial qui isole la région de Sédhiou, en voici des ennuis numériques qui corsent la note avec leurs lots quotidiens de désagréments. La Sonatel/Orange qui communique très peu sur la question fait savoir que la panne se situe au niveau du câble souterrain qui a traversé la Gambie. Elle promet de rétablir la fluidité dans les tout prochains jours.

Moussa Dramé

(Source : Sud Quotidien, 7 novembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)