twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage de l’audiovisuel de l’analogique au numérique : Le Sénégal sur les rails d’une nouvelle ère

mardi 26 octobre 2010

Le ministre de la Communication et des Télécommunications présidait hier la première réunion du comité national pour le passage de l’audiovisuel de l’analogique au numérique. Une occasion pour certains participants d’inviter le gouvernement à plus de vigilance, pour ne pas transformer notre pays en une poubelle des fabricants. Mais aussi, à soutenir l’approvisionnement des ménages en appareils adaptés à la télévision numérique (TN), qui ne sont pas à la portée de la majorité des Sénégalais.

La première réunion du comité national pour le passage de l’audiovisuel de l’analogique au numérique a eu lieu hier, sous la présidence du ministre de la Communication et des Télécommunications, Moustapha Guirassy. Cette première rencontre a permis de démontrer l’importance de cette révolution. Sur ce, le ministre de la Communication et des Télécommunications estime que les travaux de ce comité national devront aboutir à la mise en place de la Télévision numérique terrestre (TNT) au Sénégal, avec plus de chaînes de télévision, une meilleure offre de programmes, la télévision Haute Définition, la radio numérique, une économie du spectre de fréquence, une meilleure couverture du territoire, le développement de la téléphonie mobile, et l’internet à haut débit.

Si certains soutiennent que le passage au numérique ne serait que bénéfice pour nous, d’autres par contre ne manquent pas de signaler leurs soucis quant au basculement dans notre pays de fabricants d’équipements. Dans ce sens, Malick Ndiaye, coordonnateur dudit comité avertit : « Si nous ne faisons pas attention, nous allons recevoir toute la poubelle des fabricants d’équipements. Nous risquons aussi d’être envahis par les premières télévisions numériques ». Et Malick Ndiaye de poursuivre : « ces postes de télévision (de l’audiovisuel analogique) vont disparaître. Il faut accompagner les populations dans la résolution du financement. Il faut assurer la communication durant tout le processus de basculement ». Le moins que l’on puisse dire est que les télévisions numériques ne sont pas à la portée de la majorité des populations.

Pour amoindrir le coût, Moustapha Guirassy confie qu’en rapport avec d’autres départements ministériels et la commission aménagement numérique du territoire et du CNN, le comité arrêtera un schéma national de basculement d’ordre numérique qui devra être soumis à la validation du chef de l’Etat. Pour ce faire, le CNN associera tous les partenaires de ce projet, gérera la communication en direction des Sénégalais et apportera aux téléspectateurs toute l’information et surtout l’assistance qui leur seront nécessaires. « On ne basculera pas dans le numérique du jour au lendemain. Le processus sera progressif. Je suggère que dès 2011, s’il est possible, que des expérimentations en vraie grandeur soient lancées », laisse entendre le ministre de la Communication et des Télécommunications. Aussi, il tient à rassurer que le gouvernement envisage la création d’un fonds destiné à soutenir l’approvisionnement des ménages en appareils adaptés à la télévision numérique (TN), une technologie vers laquelle le Sénégal est engagé et dont la phase transitoire s’achemine à l’horizon 2015. Toujours selon Guirassy, « en 2015, le gouvernement commencera à ne délivrer que des fréquences numériques dans le domaine de la télévision ».

Djiby Ba

(Source : Le Populaire, 26 octobre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)