twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage de l’audiovisuel analogique au numérique

vendredi 10 décembre 2010

Lors du Conseil des ministres du 9 décembre 2010, le ministre de la Communication, des Télécommunications et des TIC est revenu sur le passage de notre pays de l’audiovisuel analogique au numérique. Après en avoir fait l’historique, il a rendu compte des activités du Comité national pour le passage au numérique qui se charge, entre autres :

- d’assurer pour la radio et la télévision, la numérisation de la diffusion hertzienne, l’arrêt complet de la diffusion analogique et l’utilisation du dividende numérique constitué par la quantité de fréquences qui seront libérées ;

- d’adapter le cadre législatif et réglementaire du secteur de l’audiovisuel au contexte de la convergence, les réseaux câblés, le MMDS, la télévision directe par Satellite et la Télévision Numérique Terrestre ;

- d’établir le schéma national de ce passage ; d’élaborer une stratégie pour l’utilisation du dividende numérique ;

- d’identifier les opportunités pour les industries de l’électronique, de l’audiovisuel et des télécommunications ; ainsi que les actions à mener pour accompagner, sur le plan technique et financier, la population dans ce passage.

Le Comité national pour le passage au Numérique, qui sera reçu par le Premier ministre, lancera, sous peu, une campagne nationale de communication en direction des populations, relativement à l’achat de téléviseurs numériques et aux conséquences du passage à la diffusion numérique.

En ce qui concerne le dividende numérique, qui constitue l’un des enjeux majeurs de la migration vers le numérique, le Ministre a souligné que c’est le socle sur lequel reposent les possibilités de développement des nouveaux services à fort potentiel tels que la télévision sur mobile, la télévision à haute définition, mais également des services avancés de télécommunications comme l’accès en mobilité et l’internet à haut débit.

Extrait du communiqué du Conseil des ministres

(Source : APS, 10 décembre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)