twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Passage de l’analogique au numérique : l’Etat doit s’intéresser davantage au projet, selon le président du CNRA

jeudi 8 novembre 2018

L’Etat doit davantage s’intéresser à la mise en œuvre du projet portant sur projet portant sur le passage de l’analogique au numérique, estime le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne.

"Le basculement vers le numérique est un projet majeur de par le monde. C’est un projet majeur, qui intéresse les Etats. Au Sénégal, le projet est porté par le groupe Excaf. L’Etat doit davantage regarder le projet, ce qui se passe" dans ce processus, a-t-il dit.

Le président du CNRA, ancien directeur général de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique) et ex-ambassadeur du Sénégal en Gambie et aux Etats-Unis, visitait jeudi matin les locaux du groupe EXCAF et les installations de la Télévision numérique terrestre (TNT).

"C’est un projet majeur, qui est à la croisée des chemins. Il y a quelques touches à faire, quelques réglages à faire au niveau de l’Etat, du gouvernement, main dans la main, avec le régulateur, avec l’Agence de régulation des télécommunications et postes, pour faire le dernier saut et parfaire le paysage audiovisuel", a expliqué Babacar Diagne. Il s’est dit "impressionner" par le travail effectué par EXCAF en charge du déploiement de la TNT depuis 2015.

Ce groupe, fondé en 1972 par feu Ibrahima Diagne dit Ben Bass et propriétaire de deux chaînes privées de télévision (RDV et DTV) et de stations de radio, est chargé du pilotage de ce projet.

Babacar Diagne a rendu hommage à son fondateur Ibrahima Ben Bass Diagne pour son engagement en faveur du pays et pour ses qualités propres. "Ce pays lui doit quelque chose. Un jour on doit lui rendre hommage", a souligné l’ancien directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise.

Source : APS, 8 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)