twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paris : Seconde journée de la Francophonie économique et numérique

vendredi 15 septembre 2017

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a organisé, jeudi 14 septembre 2017, à son siège à Paris, la seconde journée de la Francophonie économique et numérique (JFEN). Cette rencontre était présidée par la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean.

Après le succès de la première journée qui a réuni, l’année dernière, plus de 350 personnalités et acteurs du développement, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a décidé de renouveler l’expérience en organisant la seconde édition sur le thème " Les couleurs de l’économie au sein de l’espace francophone : les défis de la transformation structurelle ".

Le choix des couleurs de l’économie montre l’envergure des domaines de compétences de l’OIF : économie, numérique, culture, environnement, gouvernance... Et aussi la diversité des approches par lesquelles elle peut faire entendre la voix des Etats et gouvernements francophones et les soutenir dans leurs processus de développement.

Cette seconde journée de la Francophonie économique et numérique (JFEN 2017) avait pour objectifs, entre autres, d’échanger et de sensibiliser autour des différentes problématiques interconnectées de l’économie de l’espace francophone ; de protéger et valoriser les bonnes pratiques à des échelles variées, locales, nationales et/ou interrégionales et enfin d’identifier les enjeux et les défis liés à la transformation structurelle des économies de l’espace francophone.

Six sessions ont été organisées au cours de cette journée : Quelles stratégies et plaidoyers pour un accompagnement efficace de l’entrepreneuriat des femmes ? (En prélude à la 3ème Conférence des femmes francophones qui se tiendra les 1er et 2 novembre 2017 à Bucarest en Roumanie). L’économie mauve portée par la diversité culturelle : la culture au cœur de la transformation structurelle ? Quelles alliances stratégiques pour une valorisation mutuelle des potentiels de l’économie bleue de l’espace francophone ? Quelle place pour les territoires et les acteurs locaux pour un développement économique local durable ? L’économie verte au service de la transformation structurelle dans les pays francophones en développement. Les conditions d’atteinte de la transformation structurelle.

Un panel d’intervenants exceptionnel

Des échanges de qualité ont eu lieu entre plusieurs personnalités et experts, de renommée internationale, des sphères politique, économique, académique, médiatique, diplomatique et du secteur privé. Un panel d’intervenants exceptionnel.

Sans être exhaustif , on peut en citer quelques-uns : Koko Nubukpo (Directeur de la Francophonie économique et numérique/DEFEN-OIF), Alberic Kakou (Vice-président de la Banque Africaine de Développement/BAD), Saïd El Hachimi (Conseiller aux relations extérieures à l’Organisation mondiale du commerce/OMC), Isabelle Durant (Secrétaire générale adjointe, Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement/CNUCED), Justin Ahanhanzo (Spécialiste des programmes à la Commission océanographique intergouvernementale, Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture/UNESCO), Habiba Ben Barka (Chargée des affaires économiques des Nations unies pour l’Afrique/UNECA), Isabelle Falque-Pierrotin (Présidente, Commission nationale de l’informatique et des libertés /CNIL), Nicolas Sekkaki (Président IBM France), Raphaël Baumler (Enseignant-chercheur, Université Maritime Mondiale Malmö, Suède).

Les intervenants ont échangé autour des problématiques suivantes : Promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes et accroitre leur participation à la croissance économique ; développer des alliances stratégiques dans le domaine de l’économie maritime ; placer la culture au cœur des politiques de développement ; renforcer la coopération des pays autour de la cyber-sécurité ; encourager l’éclosion d’initiatives entrepreneuriales dans les pays en développement ; repositionner les collectivités locales pour une meilleure appropriation des objectifs du développement durable ; conjuguer la croissance économique, la transformation structurelle et la transition vers une économie verte dans les pays francophones les moins avancés.

Des questions intéressants sur ces problématiques ont été posées aux panelistes 4, 5 voire 6 par session- qui y ont savamment répondu en leur qualité d’experts.

Les conclusions et recommandations de cet événement économique et numérique annuel francophone contribueront aux travaux de la 33ème Conférence Ministérielle de la Francophonie qui aura lieu le 25 novembre 2017 à Lomé (Togo) dont le thème est l’économie bleue et alimenteront la réflexion prospective pour la programmation 2019-2022 de l’OIF.

Robert Kongo

(Source : Le Potentiel, 15 septembre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)