twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Parc des technologies numériques(PTN) à Dimaniadio : 46,314 milliards de francs CFA pour connecter le Sénégal

mercredi 23 janvier 2019

Hier, la deuxième présentation a porté sur le parc des technologies numériques à Diamniadio. Ce projet à hauteur de 46 milliards de francs CFa constitue la ligne directrice de la Stratégie nationale Sénégal numérique 2025.

La superficie dédiée au PTN est de 25 ha sur le site de Diamniadio pour 70 millions d’euros d’investissement, 35 000 emplois directs, 105 000 emplois indirects, 25 hectares de superficie et à 20 minutes de Dakar. Le coordonnateur du PTN, Bassirou Abdoul Ba, a renseigné hier que les ressources sont déjà mobilisées et les travaux démarrent en 2019. Il s’agit de la construction de 3 tours d’espaces de Bureaux équipés (plateaux libres, open space-500m2 par niveau), de Centre de données (Datacenter), de Centre de Business Process OutsourcingBPO, de Centre R and D, de Centre de production audiovisuelle et contenus multimédia, de Centre d’innovation, de Bâtiment pour l’administration, de Résidences pour le staff et les stagiaires, et enfin de Centre de formation. Sur le coût estimatif du projet à hauteur de 46,314 milliards de francs CFA (70,61 millions d’Euro), la BAD a participé à hauteur de 39,984 milliards de francs CFA (60,96 millions d’Euro), soit 90% du coût total du projet. Le financement de la contrepartie du gouvernement sénégalais s’élève à 6,329 milliards de francs CFA (9,65 millions d’Euro), soit 10% du coût total du projet. En outre, le Sénégal a donné le site du PTN (terrain) comme contribution en nature. A terme, le projet devrait créer 35.000 emplois directs et 105 000 emplois indirects d’ici 2025, soutenir l’industrie des TIC ; permettre l’éclosion d’entreprises innoen cours. Il précise que le processus de recrutement du cabinet est enclenché, concernant le modèle de gestion et la vocation du PTN. vantes locales ; contribuer à la croissance économique du Sénégal. Pour le coordonnateur du PTN, à l’heure où on parle, les études architecturales pour la conception et le suivi technique du PTN sont terminées. De même que les études géotechniques. Il affirme que les travaux d’études géotechniques approfondies sont en cours et que le rapport des études environnementales et sociales est validé par la DECC, en attendant la validation en audience publique. Pour la construction du Data center, Monsieur Ba affirme que le marché est déjà attribué et que les travaux vont bientôt démarrer. Il souligne également que l’attribution est en cours pour la construction et l’équipement des Trois tours TIC. Après tout ça, il sera question, selon Bassirou Abdoul Ba, de se focaliser sur l’équipement du Data center ; non sans dire que la finalisation de la DAO est Revenant sur le contexte de sa mise en place, Bassirou Abdoul Ba, coordonnateur du PTN, a déclaré que le parc des Technologies Numériques est une réponse à des préoccupations des acteurs du secteur du numérique, en disposant d’infrastructures de base et de facilités d’accompagnement de l’essor d’activités numériques à partir d’un parc technologique numérique (PTN) qui en constitue le cœur. Il s’agit aussi pour Monsieur Ba de la réalisation du projet de ville numérique sur l’axe Diamniadio-SébikhotaneDiass (35 Km de Dakar) dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) et de la Stratégie nationale Sénégal numérique 2025. Il est attendu une infrastructure de classe mondiale pour attirer des entreprises internationales et régionales dans le secteur des TIC, de la recherche et de l’innovation. On peut retenir entre autres : la création d’une plateforme pour des solutions innovantes pour l’e-government dans les secteurs de développement tels que la santé, l’éducation l’agriculture etc. ; l’Amélioration de la R and D et l’esprit d’entreprise dans le domaine des TIC ; la délocalisation d’entreprises TIC étrangères ou captation de services à haute valeur ajoutée (BPO) en augmentant l’innovation et contribuant aux revenus du gouvernement ; la Création d’entreprises et formation des RH dans les technologies du futur ; la Promotion de l’incubation d’entreprises nouvelles et enfin la Création d’emplois dans les services numériques et dans tous les secteurs d’activité de l’économie.

Seydina B. Diallo

(Source : Toutinfo, 23 janvier 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)