twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paratus signe un accord avec OneWeb pour construire un téléport à Luanda en Angola

vendredi 4 novembre 2022

Ces dernières années, Paratus a multiplié les investissements pour répondre à la demande croissante en connectivité à haut débit sur le continent. La société veut profiter de la position stratégique de l’Angola pour mieux couvrir la région de l’Afrique australe.

Le fournisseur panafricain de connectivité à haut débit Paratus Group a annoncé, le jeudi 3 novembre, avoir signé un accord pluriannuel avec l’opérateur de satellites OneWeb pour construire un téléport à Luanda, en Angola. Cette infrastructure est prévue pour être opérationnelle au second semestre 2023. Elle devrait permettre de fournir des services satellitaires en orbite terrestre basse (LEO), notamment l’Internet à haut débit en Angola et dans d’autres pays de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Ce téléport OneWeb est la première de plusieurs infrastructures de ce type prévues par OneWeb en Afrique. Il sera composé de 16 antennes et d’une installation d’hébergement de réseau, reliée à l’infrastructure LEO de OneWeb, apprend-on.

Ce nouveau partenariat avec OneWeb s’inscrit dans le cadre des efforts de Paratus pour renforcer son infrastructure de réseau en Afrique afin de pouvoir répondre à la demande croissante en connectivité à haut sur le continent. Ces dernières années, la société a notamment investi dans l’extension de son réseau de fibre optique en République démocratique du Congo, la construction de centres de données en Zambie et en Namibie, la couverture de toutes les provinces angolaises.

«  Avec cet accord, nous faisons un nouveau pas de géant dans la réalisation de notre projet d’utiliser l’Angola comme centre de communication pour la région  », a déclaré Rolf Mendelsohn, directeur technique du groupe Paratus.

La technologie spatiale devrait permettre à Paratus de cibler principalement les zones difficiles d’accès et donc mal desservies par les réseaux terrestres. Selon la GSMA, seulement 40 % de la population adulte d’Afrique subsaharienne est connectée aux services d’Internet mobile. De plus, 44 % de cette population vit dans des zones couvertes par des réseaux mobiles à large bande, mais n’utilisent pas encore l’Internet mobile.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 4 novembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik