twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Panos lance la plateforme panafricaine des radios

mardi 11 octobre 2011

Après une semaine de formation de leurs professionnels, l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (Ipao) a remis, vendredi dernier, un lot de matériel informatique à des organes de presse radiophonique dont plusieurs radios communautaires. C’est dans le cadre d’un programme dénommé Plateforme panafricaine des radios. Outre le Sénégal, ce programme concerne la Zambie, l’Ouganda et le Ghana.

La Zambie, l’Ouganda, le Ghana et le Sénégal sont les quatre pays africains concernés par le projet « Plateforme panafricaine des radios ». Selon son chef, le gambien Ebrima Syllah, ce projet est lancé par l’Institut Panos et regroupe, outre l’Institut Panos Afrique de l’ouest (Ipao), des pays d’instituts Panos d’Afrique australe et de l’est. « La plateforme panafricaine des radios va permettre aux radios communautaires africaines de livrer aux populations des informations de qualité sur le développement. Elle va aussi, en même temps, assurer l’intégration par le canal des médias », a souligné M. Syllah. Le projet va durer trois ans.

Le Sénégal, soutient le chargé de projet radio à l’Ipao Hyppolite Dossouyovo, est le premier pays à bénéficier de cette formation. Ainsi, l’Ipao a formé des professionnels sénégalais de radios, comme Convergence Fm, Jokko Fm, Oxy jeunes, Pecc Mi, Jegueem Fm.

Après la formation de leurs employés, les radios ont aussi reçu du matériel informatique pour mieux accompagner le projet. Rappelons que ces professionnels sont formés principalement sur deux thèmes à savoir : le suivi et l’élaboration du budget participatif et la sécurité alimentaire durable.

Selon Dossouyovo, il s’agit également de renforcer la capacité des radios en management afin qu’elles soient beaucoup plus autonomes.

Pour sa part, le représentant des radios, le directeur de Jokko Fm Boubacar Khalil Ndiaye, a estimé qu’à travers la plateforme panafricaine des radios, Panos ouvre l’ère du travail collaboratif. En effet, soutient Dossouyovo, il s’agit de faire partager des programmes communs aux radios concernées.

Ces programmes vont porter sur les thématiques qui intéressent à la fois les auditeurs de ces médias. Au Sénégal, précise Dossouyovo, la radio Convergence Fm, « compte tenu de son envergure et de sa vocation », sera le hub.

Aly Diouf

(Source : Le Soleil, 11 octobre 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)