twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paiement de factures, transfert d’argent via le mobile...Fruit d’une coopération entre la banque et la téléphonie

mardi 13 avril 2010

La Sonatel et la Bicis ont lancé hier, à Dakar, un nouveau service de transfert d’argent, de paiement de factures et de biens de consommation via le mobile. Orange Money est une première au Sénégal qui, après la Côte d’Ivoire inaugure cette coopération inédite entre une banque et un opérateur téléphonique.

Le Sénégal est depuis hier à l’ère du service Orange Money, une innovation dans le transfert d’argent et le paiement de biens de consommation par le mobile. C’est le fruit d’un partenariat entre la Sonatel mobile et la Bicis, dans un souci commun de répondre aux besoins essentiels des populations, notamment dans les domaines du transfert et du rechargement de son compte depuis son mobile. Avantage majeur : ce service sera accessible à tout le monde, même dans les zones les plus reculées. Tant que le réseau existe, la disponibilité d’Orange Money est aussi garantie. Et le projet phare semble déjà rencontrer la satisfaction des initiateurs qui l’ont testé depuis maintenant trois mois pour la phase pilote. Près de 300 clients et 50 distributeurs ont ainsi mis à l’essai ce nouveau dispositif de transfert d’argent et de paiement par le mobile. Pour un début, l’ambition des responsables est de lancer le produit avec 1000 distributeurs, notamment des institutions de microfinance, des agences Bicis, la poste, etc. En conférence de presse hier, les responsables se sont dits convaincus de la pertinence du projet qui est une véritable révolution dans les services de la Sonatel et de la Bicis, mais également de renforcement des liens sociaux entre Orange et ses clients. « Ce projet participe de notre responsabilité sociale », affirme le directeur général de la Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye. Et il ne doute pas aussi de la capacité de son entreprise qui a un taux de couverture de 90 % et un taux de pénétration du mobile de 55 %, de faire bénéficier à ses 4, 7 millions de clients au Sénégal, d’un service performant.

La sécurité et la simplicité sont, de l’avis de Marc Rennard, président du conseil d’administration de la Sonatel, deux caractéristiques essentielles du projet dont le Sénégal est le deuxième pays à procéder au lancement. « Il y a une expérience déjà faite en Côte d’Ivoire », explique M. Daniel Delanis pour rassurer quant à la pertinence du projet que les deux partenaires envisagent d’étendre avant la fin de l’année dans d’autres pays africains, notamment au Mali, à Madagascar et en Egypte.

Des transactions hautement sécurisées

Selon Amadou Kane, la Bicis qui a le rôle de distributeur et de surveillant des transactions, surtout contre le blanchiment d’argent, cherche à accroître le taux de bancarisation et à faire accéder tous les citoyens -même à ceux des zones rurales- aux services financiers. Agréée par l’Uemoa, Orange money, disponible partout et à toute heure, assure une traçabilité complète des opérations, chaque transaction étant identifiée par un numéro de référence unique. Il se veut aussi, en quelque sorte, un dispositif de garantie pour les transactions contre les risques de vols et de fraudes.

Il suffit d’être client orange pour pouvoir accéder à ce service qui assure la gratuité pour l’ouverture du compte, l’achat de crédit et le relevé de compte par Sms. Par contre, le coût du transfert d’argent est de 8 % du montant transféré, contre 4 % du montant pour les retraits et 500 Fcfa sur les factures à payer. Le montant de dépôt est compris entre 500 et 100 000 FCFA seulement. Et tout dépôt d’argent sur le compte Orange Money doit être effectué dans les locaux d’un partenaire agréé, dont la Bicis. Le client reçoit un Sms en même temps que le partenaire qui a exécuté l’opération, reçoit un Sms de confirmation dudit dépôt. Il suffit de taper le #144# sur son téléphone et de suivre les instructions pour avoir toutes les possibilités du service. Le lancement commercial de ce nouveau produit est prévu à partir du 03 mai prochain.

Adama Mbodj

(Source : Le Soleil, 13 avril 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)