twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Paiement de factures d’électricité par Orange Money toujours suspendu

samedi 7 décembre 2019

Dans un communiqué diffusé le 25 novembre 2019 sur son site officiel,Orange Finances Mobiles Sénégal informe que le service de paiement de factures Senelec par Orange Money est indisponible au Sénégal.

La suspension, jusqu’à nouvel ordre, de ce service fait suite à une recommandation de Senelec à tous ses partenaires. La compagnie publique évoque des travaux en cours sur sa plateforme informatique.

La Société nationale d’électricité du Sénégal (senelec) est une société anonyme, concessionnaire de la production, du transport, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique au Sénégal. Elle est responsable de la production, du transport, de la distribution et de la vente de l’énergie électrique. Elle s’occupe aussi de l’identification, du financement et de la réalisation de nouveaux ouvrages au Sénégal.

Mode de paiement alternatif devenu populaire. Le rôle de Senelec est central dans le secteur de l’énergie. C’est pourquoi dans sa stratégie de pénétration d’Orange Money, son service de paiement par téléphone, l’opérateur Sonatel avait signé en 2012, un partenariat avec la Senelec. Cette alliance permettait aux abonnés de la compagnie d’électricité de payer leurs factures échues sans se déplacer dans les agences Senelec.

Cet usage est devenu populaire et constitue après 7 ans, un des principaux moyens utilisés dans le règlement de factures d’électricité. Cette perturbation n’épargne pas les clients prépayés. Le service Woyofal (compteur prépayé) est aussi touché par cette panne technique. D’aucuns affirment qu’il s’agirait d’une faille dans la prise en compte de règlements électroniques. Et que cela serait lié à une migration au niveau système d’informations de la société d’électricité.

Afin de ne pas créer une panique chez ses clients, Sonatel par le biais de sa filiale Orange Finances Mobiles Sénégal, émettrice de la monnaie électronique Orange Money, rassure. Dans un communiqué officiel. Elle estime que ce dysfonctionnement sera réglé dans plus brefs délais.

Maryse Atsé

(Source : ICT4Africa, 7 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)