twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

PP 2018 : Faute de consensus, l’Afrique sort de la direction de l’Union Internationale des Télécommunications !

vendredi 2 novembre 2018

Sans surprise, M. Houlin Zhao rempile au poste de Secrétaire général de l’UIT.L’ingénieur des TIC a été réélu à l’unanimité, ce jeudi 1er novembre 2018, par les États membres de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) lors de la 20ème Conférence de Plénipotentiaires (PP18), qui se tient présentement à Dubaï, aux Emirats arabes unis.

Seul candidat sur la liste pour sa propose succession M. Zhao a été élu à l’unanimité. Il s’agit là de son second et dernier mandant à ce prestigieux poste international.

Élu pour la 1ère fois Secrétaire général de l’UIT en 2014, le chinois va à nouveau prendre fonction le 1er janvier prochain.

Il est secondé par Malcom Johnson. Le britannique conserve ainsi son poste de vice-secrétaire de l’UIT au détriment de l’africain M. Brahima Sanou du Burkina Faso. Ce dernier était jusque-là l’homme fort du Bureau de Développement des Télécommunications de l’Union Internationale des Télécommunications.

Par conséquent, sans le vouloir, le burkinabé va devoir dire adieu – pour le moment – aux grandes instances de décisions de l’UIT au grand dam du continent noir. Il est remplacé par son ancienne administrée, l’américaine Doreen Bogman-Martin.

La nouvelle responsable du BDT a été sans pitié face à ses deux (2) concurrents, tous des africains, encore incapables de trouver un consensus pour la présentation d’une seule et unique candidature pour l’Afrique.

Le Dr Cosmas Zavazava du Zimbabwé, le nigérian M. William Ijeh ont tous été coiffés au poteau par Mme Doreen des États-Unis.

Pour ce qui est du TSB (Bureau de la Normalisation des Télécommunications de l’UIT), le Dr Chaesub Lee de la République de Corée, seul candidat à sa propre succession, rempile sans conteste pour un second mandat. En revanche, le continent noir n’a pas présenté de candidats pour Bureau des Radiocommunications. Là, après deux tours, c’est l’uruguayen Mario Maniewicz qui a été finalement élu par les États membres pour diriger le BR pour une durée de quatre (4) années.

De chaudes empoignades en perspectives !

L’élection tant attendue maintenant est celle-là qui concerne la désignation des États au Conseil de l’UIT.

Dix neuf (19) pays africains sont candidats pour seulement treize (13) postes à pourvoir au titre de la Région D de l’instance mondiale des Télécommunications. Hormis le Sénégal, il y’a l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, le Cameroun, le Maroc, le Nigéria, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le Ghana, le Kenya, le Mali, la Mauritanie, le Rwanda, le Soudan, la Tanzanie, le Togo, la Tunisie, l’Algérie et l’Ouganda.

(Source : Social Net Link, 2 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)