twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

PCCI délesté de ses gros clients, Wari, Sonatel et Canal probablement bientôt

mercredi 18 juillet 2018

Ça commence à broyer du noir chez PCCI. Si ça se savait que l’entreprise de services d’appels, PCCI, une référence dans le secteur, il y a plusieurs années, entretenait de temps en temps des rapports conflictuels avec une frange importante du personnel (opérateurs de services), mais au point d’en perdre ses plus gros clients qui y avaient domicilié une grande partie de leurs services via la plateforme PCCI, devient une affaire sérieuse.

Selon des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, l’entreprise Wari, spécialisée entre autres dans le transfert d’argent, a résilié il y’a quelques jours, le contrat de services qui le liait à PCCI. Nos sources renseignent aussi que la Sonatel (Groupe France Télécom), a débranché une grande partie de ses câbles (1442, 1413)-arrimés jusque là sur la plateforme-que dirige un autre entrepreneur sénégalais, Abdoulaye SARE, fils d’un ancien ambassadeur du Sénégal en France.

PCCI garde tout de même dans son pavillon certains services de Sonatel comme le 1441. Selon nos informations, la multinationale Canal hésiterait à mettre fin à son compagnonnage avec la plateforme PCCI.On apprend que l’opérateur Tigo a délocalisé certains de ses services de cette plateforme.

Ce qui risquerait fort à faire vaciller le navire PCCI. Une information non encore confirmée par nos sources. C’est une probabilité. Que reproche-t-on à PCCI ? Rien n’a filtré dans les couloirs de PCCI. Mais des sources bien connectées, révèlent à Confidentiel Afrique, que ces sociétés ont répertorié quelques dysfonctionnements de la part de PCCI et ont transmis à l’autorité.

Une source autorisée a révélé à Confidentiel Afrique, que l’arrivée à Dakar, de la société marocaine spécialisée dans l’out-sourcing, Intelcia, va bousculer les codes de l’écosystème sur la place dakaroise, en pleine croissance. Plusieurs entreprises se sont créées pour Way To Call, Call Me et l’incubateur d’Expresso, qui a pris ses quartiers au Point E. Confidentiel Afrique a appris qu’avec ce départ des contrats de services de Wari, Sonatel, la plateforme PCCI subit une saignée financière estimée à des centaines de millions de FCFA.

Hippolyte Gourmantier

(Source : Confidentiel Afrique, 18 juillet 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)