twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouverture du Forum ouest africain sur la gouvernance d’internet

lundi 23 août 2010

Une soixantaine d’experts africains ont entamé, lundi à Dakar, des discussions sur les politiques publiques et le partage d’expériences sur la gouvernance de l’internet, en vue d’adopter une position commune à la conférence mondiale prévue en septembre prochain à Vilnius, en Lituanie, a constaté l’APS.

Organisée pour la troisième année consécutive à Dakar, la rencontre s’inscrit dans le cadre du Forum ouest africain sur la gouvernance d’internet et regroupe les représentants de la société civile, d’agences publiques et de ministères africains en charge des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

‘’Compte tenu de l’incroyable croissance de l’internet partout dans le monde, et en particulier en Afrique, il est salutaire que les échanges et discussions autour d’internet se tiennent (...) à l’échelle nationale mais aussi au niveau sous-régional’’, a déclaré a ministre sénégalaise des TIC, Fatou Ndiaye Blondin Diop.

Elle a présidé la cérémonie d’ouverture de la rencontre à laquelle prennent part des représentants de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, de la Gambie, du Ghana, du Liberia, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone et du Togo.

Ce forum est organisé conjointement par Internet Society Sénégal (ISOC), la Fondation pour les logiciels libres et le libre accès en Afrique (FOSSFA, en anglais), Open Society for West Africa (OSIWA), l’Association pour le progrès des Communications (APC) et Afrinic.

La rencontre de Dakar prépare la plateforme qui sera présentée par les représentants de l’Afrique de l’ouest au prochain Forum mondial sur la gouvernance de l’internet à Vilnius, rappellent ses organisateurs qui insistent sur la nécessité de développer une position africaine lors de la conférence mondiale annoncée âpre.

‘’Les perspectives sont mitigées’’, a indiqué Alex Corenthin, président de ISOC/Sénégal. Dernièrement, les avis sont partagés sur le maintien, l’amélioration ou la suppression de l’actuel cadre de discussion sur la gouvernance mondiale de l’internet, nécessitant, selon lui, ‘’une contribution des Africains de l’ouest aux discussions’’.

(Source : APS, 23 août 2010)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)