twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouverture à Conakry de la 9-ème réunion du réseau francophone de la régulation des télécommunications

jeudi 10 novembre 2011

Une centaine d’experts ont entamé jeudi à Conakry la 9-ème réunion annuelle du Réseau francophone de la régulation des télécommunications (FRATEL) dont l’objectif est de réfléchir sur la problématique de la régulation du secteur des télécommunications dans le marché francophone.

Durant deux jours, les 99 experts, venus d’Afrique et d’Europe, tous membres de l’espace francophone, échangeront sur trois thèmes : ‘’Les convergences technologiques et les intégrations verticales et horizontales dans l’espace francophone : Quelles conséquences pour la régulation ?’’, ‘’Le rôle central du consommateur francophone : Quelle incidence sur la régulation symétrique ?’’ et ‘’Les transformations de la régulation vers la co- régulation’’.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le directeur général de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) de Guinée, Moustapha Mamy Diaby, a expliqué qu’à l’heure des grands ensembles, le FRATEL doit relever des ‘’défis immenses’’.

Ces défis sont caractérisés, selon lui, par des produits et services toujours nouveaux, des innovations technologiques et des besoins en ressources humaines de qualité.

Il a par ailleurs souligné que la régulation est un métier complexe en ce sens qu’elle doit avoir les dimensions anticipatives d’accompagnement et d’arbitrage pour mieux cerner les besoins des différents acteurs.

Pour sa part, la représentante du président du FRATEL, la Bulgare Vyera Mincheva, s’est réjouie du ‘’bilan satisfaisant’’ à l’actif de l’institution qu’elle dirige.

De son coté, le ministre guinéen des Postes et Télécommunications, Oyé Guilavogui, a expliqué que le FRATEL est un creuset fécond d’échanges fructueux d’expériences et de meilleures pratiques favorables à la mise en place d’un cadre réglementaire et d’outils de régulation efficaces et adaptés.

A ce titre, il a souhaité que les échanges issus de ces deux jours de concertation fournissent des réponses pertinentes aux questions liées aux convergences technologiques, au rôle central du consommateur et à la transformation de la régulation.

Selon les organisateurs, le FRATEL est un réseau qui regroupe une cinquantaine de régulateurs ou institutions en charge, au niveau local, du contrôle du marché des télécommunications des pays africains, européens et asiatiques.

Son objectif est de renforcer la collaboration et les échanges d’informations entre les autorités et institutions de régulations qui en sont membres.

(Source : APA, 10 novembre 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)