twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ousseynou Dieng sur la transmission numérique : « L’analogie et le numérique vont cohabiter jusqu’à la maîtrise totale du numérique »

mercredi 10 juin 2015

Nombreux sont les Sénégalais qui se posent des questions sur le passage de l’analogie au numérique, prévu pour le 17 juin prochain, pensant qu’ils ne pourront plus suivre les programmes de télévision vu qu’ils ne disposent pas encore de décodeurs. L’expert audiovisuel du Contan, Ousseynou Dieng, a tenu à les rassurer.

Le passage de l’analogie au numérique, prévu dans le courant de ce mois de juin, inquiète la plupart des Sénégalais qui ne comprennent pas grand-chose à cela. C’est la raison pour laquelle Ousseynou Dieng, membre du Comité national de pilotage de la transmission de l’analogie vers le numérique (Contan), a tenu à rassurer. « Le citoyen lambda n’a pas à s’inquiéter car, même si le basculement du numérique s’effectue, le signal analogique ne sera pas coupé subitement. L’analogie et le numérique vont cohabiter sur une diffusion simultanée jusqu’à la maîtrise totale du numérique. Et, avec une somme de 10 mille francs, le citoyen a à sa disposition 20 chaînes de télévisions. Et c’est encore plus avantageux quand on a accès à internet. Car la Tnt nous ouvre les portes du monde entier, dans un nouveau écosystème numérique », a souligné l’expert audiovisuel. Aux acteurs de l’audiovisuels, il dira : « Au lieu d’étaler leurs soucis, face à la transition numérique, les acteurs de l’audiovisuel et de la cinématographie devaient se réjouir de cette transition numérique. Car, la Tnt ouvre énormément de perspectives, il suffit juste d’analyser les chaînes de valeur et de voir comment tirer le maximum de de profit. Le reste, c’est une question de réglementation. Très souvent, cette réglementation, elle-même, ne fait pas défaut. Mais, c’est leur application qui pose problème. Quel que soit alpha, les citoyens ne doivent pas attendre qu’une chaîne leur propose un programme, cette ère est dépassée. Quand le monde bouge, on doit bouger avec ».

(Source : Leral, 10 juin 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)