twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : un piratage informatique contraint MTN et Airtel à suspendre temporairement le service mobile money

mardi 6 octobre 2020

Les Ougandais devront se passer de MTN Money et d’Airtel Money pendant quelque temps. Les services sont suspendus depuis le 3 octobre. Un piratage des systèmes de Pegasus Technologies Limited, qui traite les transactions Mobile Money, en est la cause. La police a ouvert une enquête.

Les services de paiement mobile MTN Money et Airtel Money sont suspendus depuis le 3 octobre 2020 en Ouganda. La mesure fait suite à un incident technologique survenu chez Pegasus Technologies Limited, l’entreprise qui traite les transactions d’argent mobile.

Selon des sources que cite CEO EastAfrica Magazine, l’incident découle d’un piratage informatique qui n’a pas seulement touché les deux sociétés télécoms, mais plusieurs institutions financières du pays à l’instar de Stanbic Bank.

D’après CEO EastAfrica Magazine, MTN, Airtel et Stanbic Bank semblent les plus touchés par le piratage des systèmes de Pegasus Technologies Limited – dont le préjudice financier est estimé en milliards de shillings ougandais (UGX) – parce que les trois entreprises sont celles qui gèrent le plus grand nombre de transactions d’argent mobile.

« Le piratage s’est déroulé sans être détecté de jeudi soir jusqu’à samedi. A ce moment-là, les pirates s’étaient envoyés près de 1,3 milliard UGX [352 000 USD, Ndlr], mais avaient réussi à retirer 900 millions UGX d’Airtel Money. Nous estimons que MTN a également perdu presque le double de ce montant, car c’est le leader de l’argent mobile. Lorsque la fraude a été détectée, toutes les transactions passant par Pegasus Technologies ont été suspendues », a expliqué une des sources de CEO EastAfrica Magazine.

Bien que Ronald Azairwe, le directeur général de Pegasus Technologies Limited, se soit refusé à confirmer ou à nier le véritable caractère de l’incident technologique, Twiine Charles, le porte-parole de la direction des enquêtes criminelles de la police ougandaise, l’a confirmé comme un piratage informatique. Il déclaré « qu’un incident de fraude électronique avait été signalé à la police » qui a ouvert une enquête.

Dans un communiqué conjoint publié le 5 octobre 2020, MTN, Airtel et Stanbic Bank ont affirmé que « cet incident système n’a eu aucun impact sur les soldes des comptes bancaires et mobiles », soulignant au passage que leurs « équipes techniques analysent l’incident et rétabliront les services dans les plus brefs délais ».

(Source : Agence Ecofin, 6 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)