twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : les taxes sur les réseaux sociaux et le Mobile Money sont officiellement entrées en vigueur

lundi 2 juillet 2018

Depuis le 1er juillet 2018 à minuit, les utilisateurs de Facebook, WhatsApp, Viber, Skype…, en Ouganda, sont soumis à la taxe d’utilisation de ces plateformes de communication sur Internet. Les tarifs sont de 200 shillings ougandais (0,05 dollar US) par jour, 1400 shillings (0,36 dollar US) par semaine et 6000 shillings (1,56 $) par mois.

Dans la correspondance adressée en avril 2018, à l’Autorité fiscale d’Ouganda (URA) et au ministère des Finances, demandant l’institution de cette taxe, le président de la République Yoweri Museveni avait déclaré qu’elle serait la contribution des « mauvaises langues » sur Internet au développement de la nation, en plus de combattre le commérage qui nuit à l’image du pays.

Face à la colère qu’avait suscitée cette taxe, le gouvernement ougandais avait indiqué que la taxe ne s’appliquerait pas aux utilisateurs des réseaux sociaux à des fins éducatives. Cependant, plusieurs voix s’étaient levées pour questionner la méthode qu’utiliseraient les autorités pour identifier ceux qui utilisent ces moyens d’échanges pour des raisons éducatives. Aucune réponse n’a été fournie. De leur côté, les entreprises télécoms MTN, Airtel et Africell ont déjà informé les consommateurs sur la méthode à travers laquelle sera payée la taxe.

Comme l’imposition fiscale sur les réseaux sociaux, adoptée au cours d’une session houleuse de l’Assemblée nationale, tenue le 30 mai 2018, celle de 1% sur toutes les transactions par Mobile Money est également entrée en vigueur le 1er juillet. La possible revue à la baisse de ce montant à 0,5%, évoquée le 04 juin 2018, par le ministre des Finances Matia Kasaija, au cours d’une conférence de presse, ne s’est finalement pas confirmée.

(Source : Agence Ecofin, 2 juillet 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)