twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : La censure du Net touche l’Afrique

vendredi 31 mars 2006

Reporters sans frontières condamne la mesure de filtrage imposée par la Commission des communications de l’Ouganda (UCC), le 16 février 2006, à l’encontre du site Radio Katwe (www.radiokatwe.com). L’organisation s’inquiète de ce premier cas de censure d’Internet en Ouganda, qui intervient en pleine période électorale.

"Bloquer l’accès à une publication en ligne est une décision importante, qui ne devrait pouvoir être prise que par un juge et à l’issue d’une procédure judiciaire indépendante. Il n’est pas acceptable qu’un organe du gouvernement décide seul de ce type de mesure. Dans tous les cas, les responsables de radiokatwe.com devraient avoir la possibilité de faire appel de la décision de l’UCC, ce qui n’est pas le cas actuellement", a déclaré Reporters sans frontières.

C’est la première fois qu’un site d’information est filtré en Ouganda, mis à part le blocage temporaire imposé au site du quotidien indépendant The Monitor dans la journée du 18 février. C’est l’un des tous premiers cas de censure du Net en Afrique subsaharienne.

L’ensemble des fournisseurs d’accès (FAI) du pays (MTN, UTL, Africaonline, Spacenet et Busnet) ont rendu le site inaccessible. Des responsables de l’UCC ont justifié leur décision en indiquant que Radio Katwe "propageait des rumeurs" et portait atteinte à la "sécurité et à l’harmonie" du pays. Les FAI locaux ont filtré le site en bloquant son adresse IP (numéro d’identification de son serveur d’hébergement sur le Réseau). Selon un test effectué par Nart Villeneuve, directeur de recherche à l’université de Toronto (http://ice.citizenlab.org/), ils ont bloqué du même coup près de 700 autres sites hébergés sur le même serveur, basé aux Etats-Unis.

Radiokatwe.com est un site d’information qui fonctionne sur la base de contribution d’internautes. Il publie des contenus très critiques du gouvernement et avait notamment dénoncé, peu avant d’être censuré, l’accumulation des richesses par la famille du président Museveni.

Sur sa page d’accueil, Radio Katwe propose à ses visiteurs d’utiliser des outils tels que http://www.guardster.com ou http://proxify.com/ pour contourner la censure imposée par les autorités. Reporters sans frontières a par ailleurs publié, en novembre 2005, un "guide pratique du blogger et du cyberdissident" qui propose différentes techniques pour déjouer les mesures de filtrage du Net : http://www.rsf.org/rubrique.php3?id....

Aminata (site guinéen)

(Source : Balancing Act, mars 2006)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)