twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ouganda : Airtel obtient la prolongation de l’échéance pour sa cotation en bourse

lundi 5 décembre 2022

Airtel Uganda était censé introduire une partie de son capital en bourse avant la fin de l’année conformément à la réglementation en vigueur. Au début de l’année, la société était sûre de se mettre en règle, mais elle a finalement demandé une extension de l’échéance.

La Commission des communications de l’Ouganda (UCC) a accepté de prolonger d’un an le délai prévu pour l’introduction d’une partie du capital de l’opérateur télécoms Airtel Uganda à la Bourse de l’Ouganda (USE). Cette décision du régulateur est notamment due aux conditions défavorables du marché.

«  Bien que ce soit une obligation de licence, vous ne voulez pas qu’une entreprise s’introduise en bourse alors que le marché n’est pas prêt, sinon ses actions seront sous-souscrites  », a déclaré Rebecca Mukite, responsable des relations publiques et internationales de l’UCC.

L’ouverture du capital d’Airtel Uganda à la bourse s’inscrit dans la ligne du nouveau cadre réglementaire sur les télécoms introduit par le gouvernement ougandais en 2018. Il prévoit que chaque opérateur télécoms, désireux d’opérer sur le territoire national, devra introduire 20 % de son capital sur la Bourse nationale au plus tard deux ans après l’obtention de sa licence d’exploitation. Airtel, qui a obtenu sa licence télécoms nationale en décembre 2020 pour 74,6 millions USD a normalement jusqu’au 15 décembre 2022 pour se mettre en règle.

Airtel Uganda a entamé les préparatifs pour sa cotation en bourse en janvier dernier, un mois après l’introduction en bourse de son concurrent MTN. En mars, le directeur général d’Airtel Uganda, Manoj Murali, avait rassuré que des plans étaient en cours pour se mettre en règle «  très probablement d’ici décembre 2022  ». En mai, la société a indiqué avoir demandé l’extension du délai, sans toutefois en préciser la raison.

L’intervention de l’UCC devrait permettre à Airtel Uganda de mieux se préparer pour l’introduction de 20 % de son capital sur l’USE conformément à la réglementation en vigueur.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 5 décembre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik