twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

19 organisations africaines vont engager des parties prenantes sur questions des droits d’internet

vendredi 5 février 2016

Vingt-trois (23) individus représentant 19 organisations de la liberté d’expression les plus importantes en Afrique, ont été dotées des connaissances, des compétences et des stratégies nécessaires pour engager des parties prenantes à travers le continent sur les questions des droits numériques.

L’exercice de renforcement des compétences a eu lieu lors d’un Atelier des deux jours sur les questions des droits numériques organisée à Accra, au Ghana, sous le thème Responsabiliser les Organisations de la Liberté d’Expression en Afrique pour le plaidoyer efficace en faveur des Droits Numériques.

Les participants, qui proviennent des 15 pays d’Afrique, ont été introduits aux questions des droits numériques auxquelles sont confrontées actuellement le continent et la meilleure façon d’engager les différents acteurs dans leurs pays respectifs pour répondre à ces problèmes.

S’appuyant sur la Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet comme un point de référence, l’atelier a présenté aux participants les principes et les stratégies appropriées et nécessaires pour s’adresser aux problèmes identifiés des droits numériques. Il a également porté sur la façon d’utiliser la Déclaration pour engager les intervenants dans l’écosystème internet pour assurer que les droits dont jouissent les individus hors ligne sont également protéger en ligne dans toutes les régions du continent.

Dans le cadre de la formation, les participants ont été guidés de développer des stratégies à court et à moyen terme pour le plaidoyer autours des différentes questions relatives aux droits numériques guidées par les principes de la Déclaration Africaine. Ils ont également développé des stratégies de plaidoyer pour l’adoption de la Déclaration dans leurs pays respectifs.

La Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet est une initiative panafricaine mené par les organisations de la société civile en Afrique qui vise à créer un environnement positif pour les droits d’internet qui répond mieux aux besoins de développement social et économique en Afrique.

L’Atelier de formation sur le plaidoyer des droits numériques a été organisé par African Freedom of Expression Exchange (AFEX) avec le soutien d’International Freedom of Expression Exchange (IFEX). Avec le soutien supplémentaire de Global Partners au Royaume-Uni, d’autres organisations de la liberté d’expression en Afrique ont également bénéficié de la formation.

AFEX est un réseau continental des organisations de la liberté d’expression à travers l’Afrique de l’Est, de l’Ouest, de l’Australe et Central qui sont aussi membres de l’IFEX. La Fondation pour les medias en Afrique de l’Ouest (MFWA), basée à Accra, Ghana, est le secrétariat du réseau.

(Source : IFEX, 4 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)