twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange poursuit sa conquête de l’Afrique

lundi 20 mars 2017

Orange, le premier opérateur français des télécommunications, poursuit plus que jamais sa politique de développement en Afrique entamée en 2010. L’année dernière, le groupe s’est installé dans trois nouveaux pays, le Burkina Faso, le Liberia et la Sierra Leone, en rachetant certains de ses concurrents. Le PDG d’Orange Afrique et Moyen-Orient, Bruno Mettling vient de lancer la marque au Burkina Faso.

Depuis plus de cinq ans, le groupe français Orange a choisi de faire de l’Afrique et du Moyen l’une de ses deux zones de croissance, parallèlement à l’Europe. Le chiffre d’affaires cumulé des 21 pays d’Afrique et du Moyen-Orient où le groupe est présent a augmenté de 2,6% l’année dernière, y compris donc dans les trois nouveaux, la Sierra Leone, le Liberia et le Burkina Faso. « Le choix de ses pays ne doit rien au hasard, ce sont des pays qui sont à proximité de nos grands marchés d’Afrique de l’Ouest et qui viennent compléter notre activité, ils permettent de créer de corridors et des cohérences extrêmement forts entre l’ensemble des pays. Orange à travers ces décisions a rappelé son attachement et sa détermination à élargir son activité en Afrique », explique Bruno Mettling, PDG d’Orange Afrique et Moyen-Orient.

Mais cet attachement reste réaliste, priorité aux bénéfices. La stabilité du cadre fiscal est un des éléments déterminants pour Orange. L’opérateur français s’est par exemple retiré du Kenya et de l’Ouganda en 2013. « On est pragmatique : lorsque les conditions de développement ne sont pas réunies, on peut être amené à prendre des décisions différentes. Mais il y a derrière une orientation de fond : nous sommes confiants dans le développement et la croissance à moyen et long terme du continent africain en matière numérique. » Orange va financer sur fonds propres l’installation de la fibre optique reliant le Burkina Faso au Ghana et à la Côte d’Ivoire. Coût de l’investissement : plus de 9,3 milliards de francs CFA, plus de 14 millions d’euros.

(Source : RFI, 20 mars 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)