twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange investit 50 millions € dans un nouveau navire câblier qui renforcera ses opérations de maintenance en Afrique

jeudi 3 décembre 2020

En 2023, le nouveau navire câblier d’Orange devrait sortir du chantier naval Colombo Dockyard. Le bâtiment dans lequel la société télécoms a investi €50 millions lui permettra d’intervenir plus rapidement lors d’incidents sur les câbles sous-marins de fibre optique, notamment en Afrique.

Les interventions du groupe télécoms français Orange sur ses infrastructures sous-marines à haut débit gagneront bientôt en célérité. La société, à travers sa filiale Orange Marine, a décidé d’investir à cet effet 50 millions d’euros dans la construction d’un nouveau navire destiné à l’entretien des câbles sous-marins.

Selon Jean-Luc Vuillemin (photo), le directeur réseaux et services internationaux d’Orange, « la construction d’un navire câblier est rare. Et c’est la première fois qu’un bâtiment dédié à la maintenance est réalisé ».

Le nouveau navire – commandé au chantier naval Colombo Dockyard, assisté du norvégien Vard spécialisé dans la conception des navires spéciaux – devrait être plus rapide. Il sera lancé durant le 1er semestre 2023 et viendra soutenir le navire Pierre Fermat mis en service en 2014. Il remplacera le navire Raymond Croze lancé en 1983, qui a réalisé plus d’une centaine de réparations de câbles principalement en Méditerranée, mer Noire et mer Rouge.

En Afrique où les cas de rupture de câbles sous-marins de fibre optique se multiplient et privent les populations de l’accès à la connectivité pendant plusieurs jours, le nouveau navire viendra réduire les temps de réparation et de reconnexion. Orange indique qu’il devrait être capable d’intervenir sous 24 heures, 365 jours par an en cas de besoin.

« Les navires de réparation sont d’une importance stratégique pour le maintien de la connectivité Internet mondiale qui repose à plus de 80% sur les câbles sous-marins. Ce nouveau navire nous permet de nous inscrire dans une stratégie à long terme afin de garantir que notre réseau soit bien entretenu », a souligné Jean-Luc Vuillemin.

(Source : Agence Ecofin, 3 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)