twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange a finalisé la vente de la totalité de sa participation dans Telkom Kenya

lundi 13 juin 2016

A travers un communiqué publié le 10 juin 2016, le groupe télécoms français Orange a annoncé la finalisation de la vente de la totalité de sa participation de 70% dans Telkom Kenya, à la firme d’investissement Helios Investment Partners. L’opération qui a été initiée en novembre 2015, à travers la signature d’un accord ferme entre les deux parties, a obtenu l’approbation des autorités compétentes, notamment le gouvernement Kényan. Jusqu’à présent, aucune information n’a révélé le montant de la cession d’actifs engagée par Orange au Kenya.

Bien que cette vente d’actions, par Orange, puisse être perçue comme une débâcle du groupe télécoms dans le pays, l’entreprise la considère plutôt comme « une optimisation de son portefeuille d’actifs » sur le continent. En effet, le Kenya est un marché difficile, dominé par l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom qui a diversifié ses activités pour accaparer le plus grand nombre de consommateurs. Depuis quelques années, son concurrent Airtel le dénonce d’ailleurs à l’Autorité des Communications du Kenya (CAK), comme « opérateur dominant », afin d’obtenir une restriction de son pouvoir d’expansion. Il semblerait que, pour Orange, continuer à investir sur ce marché quasi fermé alors que des territoires comme la Sierra Leone, le Burkina Faso ou encore le Libéria présentent une importante marge d’action, s’avérerait contre-productif.

Avec la sortie d’Orange, la poursuite des négociations autour de Telkom Kenya n’est pas exclue. Mais, cette fois-ci, entre le gouvernement et Helios Investment Partners. En décembre 2015, Henry Rotich, le secrétaire de cabinet du Trésor, s’exprimant dans les colonnes du journal kényan The Nation, déclarait que le gouvernement kényan voudrait monter, de 30% à 40%, au sein du capital de Telkom. L’objectif est de détenir plus de pouvoir décisionnaire pour influer positivement sur l’activité de l’entreprise télécoms.

(Source : Agence Ecofin, 13 juin 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)