twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Orange Money : les avertissements du directeur pour l’Afrique et le Moyent-Orient

vendredi 20 juillet 2018

Le directeur d’Orange Money pour la région Afrique et Moyen-Orient n’y est pas allé par quatre chemins. « L’ensemble de l’activité de l’opérateur télécom en Afrique est menacé s’il ne lance pas des services financiers plus innovants », a indiqué Alban Luherne (photo), intervenant à l’occasion de l’édition 2018 du Mobile 360 Africa, qu’organise la GSMA. Selon lui, le groupe Orange doit continuer à développer des services, passant d’un service de cash-outà des services connexes, y compris le crédit et l’interopérabilité. » Luherne considère que ce marché est concurrencé par les sociétés de technologie financière.

Lancé pour la première fois, en 2008, en Côte d’Ivoire, Orange Money n’a réalisé qucun bénéfice jusqu’en 2012. Aujourd’hui, la courbe n’est plus ascendante, mais il reste à faire, estime le boss d’Orange Money Afrique et Moyen-Orient. « Si nous n’ajoutons aucun service financier, nous considérerons que l’ensemble de l’entreprise est en danger », a-t-il ajouté. Toutefois préconise-t-il une solution. Selon lui, « les faibles dépenses d’investissement supplémentaires nécessaires pour soutenir un service d’argent mobile mature permettaient à la trésorerie d’Orange de générer de l’argent pour financer le déploiement des réseaux 3G et 4G en Afrique. »En outre, Luherne estime que pour continuer à faire de l’argent avec les services financiers, « l’entreprise devrait également investir dans des technologies telles que la notation de crédit, et mettre de côté des fonds pour la conformité introduite par les banques centrales. »

Fatou B. Diop

(source : Innovafrica, 20 juillet 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)