twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Opportunité d’apprentissage du WEB 2.0 » : 24 acteurs du développement formés

lundi 22 octobre 2012

L’Université Gaston Berger a abrité, du 15 au 19 octobre, une formation en « Opportunité d’apprentissage du Web 2.0 et des médias sociaux pour le développement ». Cette session a pour finalité de mieux soutenir les organisations des pays Acp, afin qu’elles puissent mieux accéder à l’information, la partager et entretenir leurs réseaux de manière efficiente.

L’objectif de ce projet, initié par le Centre technique de coopération agricole et rural Apc-Ue, en collaboration avec le Bureau Afrique de l’Ouest de l’agence universitaire de la francophonie (Auf), est de contribuer au développement durable agricole et rural dans les pays Acp. Choisis sur une liste de 147 postulants, ces 24 chercheurs, spécialistes de l’agriculture, du développement rural, professionnels de l’information, étudiants en formation agricole, etc., ont été formés, pendant cinq jours, aux nouvelles technologies.

Au cours de cette formation, ces acteurs ont mieux cerné la problématique de la communication pour le développement, comme l’atteste d’ailleurs leur porte-parole, Labaly Touré, lors de la cérémonie de clôture. Au nom de ses camarades, M. Touré a remercié les formateurs, qui leur ont offert l’opportunité d’utiliser les outils du Web 2.0 et les médias sociaux pour la production et le partage de savoir et le développement de l’économie de la connaissance.

Le formateur Abdoulaye Kanté a indiqué que cette formation a permis de mettre en perspective beaucoup de choses. Quant au représentant du Bureau régional de l’Auf, M. Stefano Komla Amekoudi, il a salué cette initiative pionnière des partenaires. « La Cta, pour faciliter l’accès et la diffusion de l’information dans les domaines de l’agriculture et du développement rural, et le Bureau régional de l’Auf, pour atteindre son objectif de faire émerger une génération d’enseignants, de chercheurs, d’experts et d’acteurs du développement, ont fédéré les experts des médias sociaux et du conseil en services informatiques pour le développement, en vue d’accompagner l’émergence d’une économie numérique de la connaissance », a-t-il laissé entendre. Poursuivant, M. Amekoudi a invité chacun d’eux, dans sa sphère d’activité et de responsabilité, à être un acteur avisé et engagé pour le partage et la diffusion de l’information, la production de la valeur et des contenus africains et francophones, pour impacter sur le développement.

Le doyen de l’Ufr des Sciences juridiques et politiques (Sjp), Amadou Tidiane Ndiaye, qui représentait le recteur, a plaidé pour une appropriation de cet outil pour développer le Sénégal voire l’Afrique. « Cet outil est appliqué un peu partout en Afrique, mais le Sénégal est laissé en rade. Avec cette formation, nous avons la possibilité de le démultiplier au grand bénéfice des campagnes. C’est le rôle de l’université », a-t-il indiqué. Par ailleurs, M. Ndiaye a insisté sur la nécessité d’intégrer ce projet dans le contrat de performance de l’université et dans le Master décentralisation et développement local.

Samba Oumar Fall

(Source : Le Soleil, 22 octobre 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)