twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Opérations douanières : la dématérialisation a permis de "sécuriser" les recettes

jeudi 13 novembre 2014

La dématérialisation des formalités douanières a permis de "sécuriser" les recettes des Douanes sénégalaises, a indiqué jeudi à Dakar le colonel Alioune Ndiaye, leur coordonnateur général.

"L’Etat et l’administration des Douanes sont parvenus à sécuriser les recettes douanières. C’est très important pour le Budget de l’Etat. C’est un résultat au niveau des meilleurs standards du monde", a souligné le colonel Ndiaye lors d’une réunion d’information sur "la dématérialisation des procédures administratives et des formalités douanières".

Les Douanes sénégalaises ont entamé depuis plusieurs années un processus de modernisation et de simplification des procédures douanières. Cette démarche repose sur "une utilisation optimale de l’informatique".

Les Douanes sénégalaises ont mis en place plusieurs solutions et outils informatiques, notamment le système "Gestion automatisée des informations douanières et des échanges" (GAINDE), qui a donné lieu à une "dernière version" dénommée GAINDE Intégral.

A cette innovation s’ajoutent la Gestion des régimes économiques douaniers (GRED), la Gestion électronique des documents (GED), le "Module d’échanges" et la Gestion des stocks de produits pétroliers (GSPP).

"La dématérialisation était à +100% avec papier+. Nous sommes passés à un système à +100% sans papier+. Cela veut dire qu’il y a énormément d’avantages. Les avantages, c’est d’abord la simplification et la facilitation des procédures. Il y a ensuite le gain de temps extraordinaire pour les opérateurs économiques", a expliqué le coordonnateur général des Douanes sénégalaises.

Le colonel Ndiaye estime que les services douaniers ne peuvent pas à ce jour quantifier l’impact de la dématérialisation sur l’économie sénégalaise, dans la mesure où le processus n’est pas encore achevé.

La dématérialisation des procédures administratives et des formalités douanières a été faite sur "un chemin long et parsemé d’embûches", selon le coordonnateur général des Douanes sénégalaises.

La simplification des opérations douanières a l’avantage d’offrir aux opérateurs économiques "un service public de qualité" et de réduire les coûts des services, selon Alioune Ndiaye.

"Le gouvernement réclame la dématérialisation des procédures douanières. Et l’administration des Douanes est bien en avance dans ce processus", a dit, lors de la réunion, Pape Thialaw Fall, un conseiller technique du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.

(Source : APS, 13 novembre 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)