twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Opérateurs de téléphonie : un concurrent en gestation ?

mercredi 29 avril 2015

La presse n’en a pas fait ses choux gras, mais un petit opérateur de téléphonie est en train de tisser sa toile. Il s’agit de Hayo, (bienvenue) en Pulaar, un opérateur de téléphonie à licence universelle pour la région de Matam et détenu à 100% par des Sénégalais.

En effet, lors du Conseil des ministres décentralisé de la région de Matam du 21 mars 2013, que le président de la République Macky Sall signait la mise en service officielle du réseau quatrième opérateur de téléphonie du Sénégal, le premier à un niveau régional. Le Consortium de service universel (CSU) qui en est la mère est dans le fixe et le mobile, en service dans la région de Matam. Selon le Quotidien, qui a repris la directrice générale de Hayo, Mme Fatimata Agne Ba, Hayo assure même des services internet haut débit pour permettre à ses abonnés, publics comme privés, de naviguer sur internet, de consulter leur messagerie, ou de communiquer par skype, viber ou autres.

Aujourd’hui, même si la licence est pour le moment circonscrite au périmètre d’une seule région administrative, force est de reconnaitre que les ambitions allant en grandissant, les sociétés de téléphonie ont du souci à se faire dans le moyen terme.

D’ailleurs, si Hayo en est là, c’est parce qu’il a gagné un appel d’offres dans lequel il était en compétition avec « Orange ». Mais les débuts ne sont pas de tout repos. Puisque disent les responsables, les dirigeants l’Etat ne leur fait bénéficier d’aucun accompagnement en matière fiscale qui prendrait par exemple en compte le fait qu’elle soit une entreprise ayant une mission de service et installée en zone rurale. « Les appels internationaux entrants qui passent par le réseau de Hayo sont reversés à l’opérateur concerné avec Tva, alors que Hayo ne perçoit pas ladite Tva. Ce qui fait que pour une minute d’appel international que Hayo remet à Sonatel à 125 francs Cfa, l’opérateur régional débourse 154 francs. Parce que les textes de loi ne tiennent pas encore compte de sa spécificité », déplorent les responsables.

Oumar Fédior

(Source : Réussir Business, 29 avril 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)