twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Numérique : le Cameroun veut développer et exporter son savoir-faire

mercredi 20 janvier 2021

Secteur économique en forte croissance et créateur d’emplois, le Cameroun a décidé de placer le numérique au cœur de son agenda 2020-2030 pour le développement. Dans cette dynamique, le gouvernement s’attèle à mettre en place un cadre favorable au développement des entreprises digitales.

Au cours de la Conférence annuelle des responsables des services centraux et déconcentrés, tenue le 18 janvier à Yaoundé, la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng (photo), a indiqué que son département ministériel développe actuellement une stratégie sur les services numériques produits au Cameroun et susceptibles d’être exportés.

«  Le développement d’une industrie locale du numérique, dont l’objectif est de développer au niveau national, des biens et services numériques produits localement et susceptibles d’être exportés, s’inscrit dans la mise en œuvre de cette stratégie  », a déclaré le membre du gouvernement.

Elle a ajouté que la stratégie du gouvernement vise ainsi à offrir aux start-up innovantes la possibilité de lancer et de développer leurs idées, de manière à contribuer à la transition digitale du Cameroun et encourager, par conséquent, la croissance économique et la création d’emplois. Car, qu’il s’agisse d’une question de nécessité ou d’opportunités, les jeunes porteurs de projets dans le domaine du numérique ont besoin d’un appui pour réussir.

Toujours selon la ministre Libom Li Likeng, afin de susciter la créativité, soutenir les initiatives innovantes, en vue de la transformation digitale des services publics et de l’économie, les politiques et les programmes publics doivent permettre d’instaurer des conditions favorables à une mise en place ainsi qu’à la pérennisation des entreprises du numérique.

Ceci à travers le développement de l’offre des services dans l’économie numérique, autour des axes suivants : l’accroissement de la production et l’offre des contenus numériques ; le développement d’une industrie locale du numérique ; la promotion de la recherche et l’innovation.

Ce discours du Minpostel entre dans la droite ligne de la Stratégie nationale du développement (SND) du Cameroun sur la période 2020-2030, qui compte s’appuyer sur neuf sous-secteurs, dont le numérique, afin de porter la part du secteur secondaire dans le PIB de 28,2 % en 2018 à 36,8 %.

Dans cette veine, le gouvernement a opté pour la création d’un Centre numérique à l’effet de détecter, d’incuber et de développer des projets dans le domaine du numérique, afin de faire émerger une industrie locale de développement des applications «  made in Cameroon  ». Pour l’heure, le pays compte tout de même quelques start-up célèbres : Agrix Tech (application permettant de détecter et de proposer le traitement des maladies des plantes), Smartscope (solution numérique adaptée à la lutte contre le paludisme), et Transport intelligent, nous apprend le site Stopblablacam.

Sylvain Andzongo

(Source : Agence Ecofin, 20 janvier 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)