twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Nouvelles technologies : « Mia Moké », première application ludo-éducative qui parle de l’Afrique

samedi 10 décembre 2016

Le directeur associé de la structure Advise, Karim Gadjigo, a conçu la première application ludo-éducative « Mia Moké » qui parle de l’Afrique. Ce programme se veut une ouverture d’esprit vers le monde et éveille les enfants à la diversité en tant que richesse culturelle et matérielle.

« Construire, pour les enfants africains, des héros plus proche de leur culture et de leur identité ! ». C’est l’idée maîtresse de la première application ludo-éducative, « Mia Moké », que Karim Gadjigo a conçu pour les jeunes africains de moins de 10 ans. « En voyant nos petits têtes crépues partir à l’école avec des cartables « Dora, l’exploratrice » « Hello Kitty » ou « Barbie » ... on est en droit de se poser la question sur la place qu’occupent les personnages africains dans l’univers imaginaire de nos enfants. La réponse est vite trouvée : aucune ! », s’exclame le directeur associé de la structure Advise. Pour lui, la raison en est simple, l’Afrique produit peu (ou pas) de contenus ludiques pour ses générations futures et laisse se poursuivre une forme de domination des modèles extérieurs, créant un vide dans ces « petits esprits » qui ont besoin, à cet âge-là, de se construire des références qui forgeront leur identité et leur donneront confiance en leur propre culture.

Au-delà même de l’enjeu culturel, explique le directeur de création, il s’agit de « leur donner foi » en leur origine et leur identité. « Ce n’est donc pas là une démarche anodine mais un projet central dans le domaine de la construction personnelle et du développement des générations futures du continent africain », estime le concepteur du programme « Mia Moké ». Il a pour objet de « proposer une jeune héroïne africaine, fière de son identité (cheveux crépus, morphotype africain), courageuse et intrépide, consciente de son époque et attachée à des valeurs nobles et fortes, essentielles à la compréhension du monde moderne par les enfants ». Son histoire, détaille K. Gadjigo, est construite sur « une base à la fois moderne et imaginaire » (le monde des Djinns) et « des thématiques abordant des problèmes cruciaux du continent (pollution, environnement, civisme, etc.) ».

Au regard du directeur de création, « ce positionnement permet de faire de ce projet un univers unique dédié à l’amusement (histoires, jeux, coloriages, chansons, etc.) mais aussi à l’éducation (pages didactiques, connaissance de l’environnement, apprentissage de la langue, etc.) ». Gadjigo analyse la force de ce projet en l’idée qu’ « une nouvelle petite héroïne africaine a toute ces chances de séduire les enfants du continent mais aussi les autres enfants du monde ».

« Mia Moké » étant un personnage moderne, elle participe également à donner à tous les enfants du monde une vision moderne des africains et plus globalement de l’Afrique et de ses problématiques, même si tout ceci est abordé de manière simple et ludique.

Les aventures de « Mia Moké », disponible sur App Store et Google play, se déroulent essentiellement dans un contexte rural : villages, brousses, mangroves, entre autres. « C’est notre volonté de défendre une vision positive de la ruralité, pourvoyeuse de richesses, d’humanité et de diversité », souligne Karim Gadjigo. Il résume ce programme en « une ouverture d’esprit vers le monde et éveille nos enfants » à la diversité comme richesse culturelle et matérielle.

E. Massiga Faye

(Source : Le Soleil, 10 décembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)